Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 19:31

où je me dis que j'ai vraiment de la chance d'avoir fondé une famille à peu près équilibrée, d'avoir trouvé un gentil mari et de pratiquer des occupations qui m'empêchent de tourner en rond dans ma tête.

La chance?

Et si elle n'avait rien à voir là dedans, la chance?

Et si c'était seulement mon désir, depuis toute petite, de vivre, comme on rit, à gorge déployée? Et si d'abord inconsciemment, puis de plus en plus volontairement, j'avais focalisé mes efforts sur une vie qui me convienne.

A la naissance, nos parents nous offrent la vie. Mais c'est à nous de choisir si nous voulons la garder ou nous suicider.

Choisir de vivre? Oui, à une seule condition, pour moi, c'est d'être heureuse. C'est un devoir. Comme on a le devoir de voter ou d'être solidaires en cotisant à la sécurité sociale.

Oui, je me suis promis que le jour où je serais trop dépressive, trop malade, trop seule, trop pauvre, trop impuissante devant les ennuis de la vie, de la vieillesse, le jour où je n'aurai plus les moyens d'être heureuse, je me suiciderai. J'espère surtout que j'en aurai les moyens physiques et intellectuels.

J'ai mis longtemps à comprendre que le bonheur m'était indispensable, que c'était la seule façon de me sentir utile sur terre. Parce que quand on est heureux on rend les autres heureux.

Une fois cette décision consciemment prise, vous ne pouvez pas savoir comme je me sentais reboostée pour dévorer joyeusement la vie à pleines dents, comme si je sortais d'une cure de jouvence!

Alors, la chance a un tout petit rôle à jouer, dans ma vie, mais j'ai toujours mis le plus d'atouts de mon côté pour la favoriser, cette chance.
Pas à pas, j'ai tout fait pour vivre en harmonie avec moi-même, pour m'entourer de gens qui comprendraient mes priorités, qui partageraient la plupart de mes valeurs. Ça n'a pas été facile de me trouver, de faire le tri entre ce que l'éducation, la vie, avaient fait de moi et ce qui me convenait le mieux là-dedans. Ça n'a pas été facile de me débarrasser de mes remords quand je me séparais de gens qui prenaient sans rien donner et me faisaient perdre mon temps ou pire me nuisaient, ou voulaient m'assèner leurs vérités comme si c'était la vérité universelle. Je me suis souvent trouvée méchante de me séparer d'eux, me disant qu'en chaque personne il y a une part bonne.

Non. Pas facile de trier. Pas facile de renoncer. Et je continue de lutter. Mais je me sens de mieux en mieux, c'est génial !

Je me suis donné beaucoup de temps avant de me lancer dans chaque décision que j'ai prise. Peut-être parce que je suis du signe de la balance  (je n'y crois pas vraiment à l'astrologie), je pèse toujours le pour et le contre. Que ce soit pour choisir la couleur d'une nouvelle casserole ou pour un mari, je crois que je mets le même temps de réflexion!

Et quand la décision me semble impossible à prendre, je laisse tomber le job ou l'amitié en devenir, ou le voyage, etc...
Je préfère maintenant m'abstenir que de courir dans tous les sens ou amasser! Bien des fois je me suis dit que je manquais des occasions, mais bon... j'en trouve d'autres, il suffit d'être à l'écoute, de ne pas tomber dans un ronron sclérosant...

J'ai un peu de pitié des personnes qui, par peur de la solitude, se jettent dans la gueule du loup sans réfléchir, ou sont béni-oui-oui, fréquentant des gens qui ne leur conviennent pas. J'étais comme ça avant, je sais comme c'est trompeur
Ils sont souvent pris au piège de leur emploi du temps de dingue. Comme des papillons de nuit affolés autour d'une ampoule allumée.

Prendre le temps.
Mon maître mot.
J'ai encore un demi siècle pour l'appliquer

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gilumina 28/01/2009 14:24

oui le résumé de tout ça, c'est que le bonheur c'est savoir apprécier ce que l'on a , remercier chaque jour, ne pas envier les autres, ne pas vouloir plus, entretenir et aimer ce que l'on possède déjà. et alors notre coeur se gonfle de joie n'est-ce pas terrienne ? gilumina

bataillou 25/01/2009 21:36

je me suis aussi promis de mettre fin à ma vie le moment venu. c'est à dire quand trop affaibli pour encore profiter. vivre entre 4 murs, ne plus même voir si le ciel est bleu,merci, ce n'est pas pour moi.
en attendant moi aussi je m'arrange pour vivre au mieux avec moi-même et ceux dont j'ai la joie de partager la vie
maintenant reste à savoir si je pourrais le faire le moment enu.

Terrienne 27/01/2009 09:08


Oui, c'est toujours le problème, pouvoir le faire avant d'être trop diminué. Ceci dit j'ai vu dans ma carrière des personnes très bien vieillir, très bien entourées, par une famille ou même quand
c'étaient des vieilles demoiselles non mariées par des dames de compagnie très honnêtes et sympas. Il ne faut pas généraliser. Mais je vois qu'on vit dans une société de plus en plus égoïste et
l'entre aide au quotidien ne marche pas autant qu'autrefois. Il faut de grandes catastrophes spectaculaires pour monopoliser les gens via les médias. Pas pareil que le quotidien.


violette 24/01/2009 11:12

En particulier je ne paille pas de loyer(vue que mon ex marie la laissè a n'autre fille)l'etat ici ne donne aucune aide au femme divorcèe,j'ai due tout simplement remontèe le manche est me remaitre en jeux,mais travaux manuelle mon beaucoup aide,bien sure ma fille aussi,je suis mème arriver a me maitre internet,et je suis heureuse davoir de nouvelles copines sur le net merci a vous toutes ciao baci baci ;)

violette 24/01/2009 10:54

bonjour ,le suicide j'y est penser moi aussi.pourquoit? bin je vie en sardaigne est la vie comme ailleur est dur,ici je n'est donc aucun parent ma famille vie en alsace,je vie seul avec ma fille depuit +de 10ans,si je suis restèe c'est par ce que il y avait plus de pour que de contre pour restè.je penser que ce n'etais pas juste,d'imposser a ma fille mon envie de revenire en france.Il est vrai que la question finance y est pour beaucoup.baci baci;)

révolte 22/01/2009 23:41

Ce que tu dis sur le suicide me semble très juste car cela me fait penser au personne qui ont frôlé la mort. Pour beaucoup d'entre elles, cela les aidé à profiter du moment présent.
Je pense donc que pour que cela ait eu un impact sur toi, tu as du vraiment être convaincu que tu le ferais.
Le pouvoir de la pensée est quelque chose qu'on a toujours tendance à minimiser, et pourtant....

malb 22/01/2009 23:31

Peser le pour et le contre
Prévoir, envisager un avenir où tu serais amoindrie
Savoir ce qui est bien pour toi
Etre en accord avec toi
Poser tes limites et les définir
Savoir différer, refuser plutôt que subir.
Tout ceci montre bien, démontre s'il en est besoin que tu es saine, bien dans ta tête et que tu sais évoquer clairement tes questionnements existenciels...
Personne ne peut émettre de jugements sur tes choix de vie et encore moins procéder à un diagnostic... (à moins de s'appeler Taibi Kahler...le seul docteur en psychologie capable à ma connaissance d'émettre un diagnostic en quelques minutes...il intervenait dans les prises d'otages pour permettre la libération d'otages par la non violence...)
Et comme je ne dispose pas de ses compétences je m'abstiendrais de tout jugement de valeur...
comme je m'en abstiens habituellement...
Sincèrement, chaleureusement...

M.G. 21/01/2009 19:41

C'est une chance de réussir à avoir la vie que l'on veut, et de la croquer à pleine dent =)

Katy 21/01/2009 17:08

Et Dieu sait que c'est difficile de prendre une décision quand on est balance !!! j'en sais quelque chose ....

michea 20/01/2009 20:36

saut ,

encore un ecrit qui me parle !!

maman me disait que justement par rapport à la maladie de papa !! il faudrai pouvoir "avoir" la force de se suicider quand tu sais qu'il n'y a plus rien au bout !!

facile à dire !! quand je vois papa , je me dis que lui est heureux et que son "suicide" (car il y a penser)n'aurait eu du bon que pour son entourage et encore !!

la vie n'est pas un long fleuve tranquille !!

mais que la vie est douce aussi , sovent !!

biz


shovel ****

Françoise58 20/01/2009 15:57

c'est bien de réfléchir, moi j'ai un peu trop tendance à foncer, mais chaque fois que j'ai pris le temps de réfléchir avant d'agir, je ne l'ai pas regretté.
J'aime bien tes céramique, j'en ai fait un peu, il y a ouuuu ! quelques années, mais faute de four je n'ai pas continué, quoique maintenant il existe de la pâte durcissant à l'air, un jour je montrerais la petite chouette que j'avais faite. Bisous de la cuirienne

malb 20/01/2009 15:40

OUI super un tag mauvaises résolutions...ou un tag si je me la jouais provoc...
Ta chance est celle que tu te donnes, que tu t'offres...
En accord avec toi pour ne pas s'épuiser en connaissances ou "amitiés" parasites... dans ce cas là je préfère être en bonne relation ou en accord avec moi...pas besoin de meubler le temps...
Je reviendrai lire ton article...
Très intéressant..
Bonne fin de journée.

Tine 19/01/2009 23:34

Bonsoir Terrienne,
Bonne philosophie de vie!
J'ai donné suite à ton tag et mis un lien de ton blog sur le mien!(+ 5 autres)
Pas trop eu de succès! Normales, les résolutions sont prises mais toujours transgressées!
A bientôt
Tine

IMBEE 19/01/2009 21:09

Très bon état d'esprit... je vais en prendre de la graine !
Pas toujours facile mais quand on le veut, on le peut !
Merci :)

createrres

bonne-annee-2015.png

Merci pour votre commentaire !

Rechercher