Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 10:00
"De toutes les écoles de patience et de lucidité, la création est la plus efficace."
Albert Camus (1913-1960)

Que pensez-vous de cette phrase?

En ce qui me concerne, dans les domaines que je tatouille (terre, céramique, peinture sur porcelaine) je suis d'accord pour la patience, mais la lucidité... ça dépend.


Quand je suis penchée sur ma table de travail depuis trop longtemps, comme pour cette geisha (atelier peinture sur porcelaine), il me manque le recul pour juger si je suis sur la bonne voie ou pas.
Je peux m'acharner sur un détail pour le parfaire alors que l'allure générale n'est pas ce que je cherchais et je m'en aperçois souvent quand c'est trop tard.



Laisser "reposer" le masque, la maison, le vase ou le poisson que je suis en train de monter en terre est toujours bénéfique.

            
Je reviens avec un oeil neuf. Mais ... lucide, non, ça c'est autre chose.

On est souvent mauvais juges pour ses créations, que ce soit la chair de notre chair ou nos tableaux, vases, écrits.

Vous trouvez sur mon blog des objets dont je suis fière parce qu'ils m'ont demandé des efforts techniques (paresse ou manque de confiance en moi et je me réfrenne souvent dans mes idées créatrices de peur de me louper ou que ça casse) et qui n'ont pas de succès, et d'autres que j'ai fait sans peine comme cette coupelle en forme de feuille, ainsi que son négatif.


 


Ici et là, sur les blogs, on trouve des gens comme moi. Qui n'ont pas le même regard sur leurs productions (écrits, broderies, poterie, etc) que les lecteurs.

C'est pour cela que je voudrais vous dire à quel point c'est une prise de risque sentimentale d'exposer à tous les regards nos "bébés".

Et la lucidité des "spectateurs" je n'y crois pas non plus!
Il n'y a qu'à voir le succès de certains artistes que perso je trouve nuls et le snobisme dont le monde de l'art s'entoure souvent. Combien de vendeurs de vent et combien de faux artistes qui montent en épingle les idées qu'ils ont piquées aux autres, combien de clowns grotesques, avides de gloire... par rapport aux vrais génies souvent modestes et silencieux? A ces derniers, nul besoin de projecteurs ou de vernissages grandioses dans des lieux prestigieux.


Les vrais artistes ont le triomphe modeste, mais sincère. Ils sont heureux quand, après de longues recherches, ils trouvent les moyens techniques, le geste juste, les mots précis s'ils sont écrivains, la forme recherchée depuis longtemps et trouvée par tâtonnements empiriques, longs et ... patients, s'ils sont sculpteurs ou autres plasticiens.
Quelle joie alors, quel transports d'avoir frôlé, presque atteint le nirvana!

Parfois on peut trouver lees créateurs imbus d'eux-mêmes, mais c'est parce qu'on ne se rend pas compte de tout le travail, les frustrations, découragements et autres accidents de parcours que leurs oeuvres sous-tendent.

Ils ont bien raison d'être contents d'eux.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Luc 12/01/2010 11:15


Marrant, ton inspiration pour les bas reliefs à conotation égyptienne, je fais sensiblement le mème travail sur la pierre (pas encore publié faute de temps), à bientot.


Aude Terrienne 12/01/2010 19:20


Oh là là ça doit être bien plus difficile sur pierre. Je suis allée en Egypte c'est pour ça que j'ai été inspirée...


Nadège 10/11/2009 17:03


C'est vrai q'il est bien difficile de prendre du recul sur ses propres productions.
Moi, je trouve que le principal est de prendre plaisir à ce que l'on fait. Certain vont trouvé une évasion, d'autre un refuge mai même s'il n'y pas toujours la passion, il faut qu'il y ai du
plaisir.
Bisous


Terrienne 11/11/2009 06:01


Merci d'avoir donné ton avis sur un des articles qui me tient le plus à coeur. Oui le plaisir, essentiel.


Alba 17/10/2009 08:12


Tu vois, je suis là !
Je suis une jardinière de parole
Mais tu m'as eue !
Un devoir de philo, à mon âge, est-ce bien sérieux ?
En plus, en règle générale, je n'aime pas les phrases péremptoires du style de celle-ci. J'ai toujours tendance à me dire " hé, qui il est, ce A. Camus, pour aller décréter que ya que la création
qui apprenne le mieux la patience et la lucidité !"
Bon et puis ça me passe, hein ...

Il a pas tout à fait tort, l'Albert:
Tu prends une personne qu'est au départ pas patiente du tout.
Au hasard, moi; montée sur piles et agitée comme un boisseau de puces.
Bon, tu lui fais créer quelque chose ( art abstrait, en général ) genre tu la forces à rester devant un écran d'ordi à créer un devoir de philo un samedi matin très tôt.
Bon, ben aussitôt elle arrête de courir dis-donc, ça marche !!!
Trop fort Al'

Trève de blagues.

Je dirais quand-même que ça dépend des gens, car certains ne savent pas créer
Et pour ceux-là, il reste le jardinage !
Et comme école de patience et de lucidité, je te le colle en 1.
Mais peut-être M. Camus il n'avait pas de jardin ???

( désolée, même quand je dis trève de blagues, je ne peux pas m'empêcher de faire des blagues )


Terrienne 18/10/2009 22:10


Je me suis bien marrée à te lire en tous cas. S'pèce de Speedy Gonzalèèèèèèèèèèèèèès.
Je ne suis pas bonne en jardinage, c'est à dire que je ne fais pas de potager (faut vivre au même endroit pour ça, ce qui n'est pas tout à fait mon cas) et les jardins, j'aime que ça garde quand
même un air naturel, donc j'aime pas trop que ce soit trop net.
Mais chaque fois que je pensais qu'on ne bougerait plus, que j'ai tenté de faire un potager, j'ai pu voir que OUI le jardinage c'est une école de patience.
Et là oui aussi de lucidité, parce que quand tu te coltines toutes les corvées de binage et tout le toutim et qu'à la fin tu récoltes des fraises aussi minuscules que les fraises des bois mais
toutes bouffées par les limaces... tu peux pas tricher hein!
Ceux qui ne savent pas créer? Ils créent autre chose... on crée tous, personne n'est stérile dans tous les domaines.


gazou 15/10/2009 07:23


Merci pour avoir attiré mon attention sur cet article et sur le commentaire de Renard..J'ai lu aussi tous les autres com.
C'est vrai que l'artiste est très seul et que cela est dur..mais il a besoin de cette solitude pour créer..Il a aussi besoin de partage...et le blog  le facilite, je crois...


Terrienne 16/10/2009 09:41


Je ne te connais pas suffisemment, mais je pense que toi tu es très portée par tes coms, ça te fait un bien fou.
Continue de nous réjouir par tes écrits.


Renard 14/10/2009 05:25


Je suis tellement d'accord avec cet article...

Je ne vais pas reprendre ce qui a été dit dans l'article ou les commentaires et que je partage, je voulais juste ajouter que le problème crucial de l'artiste c'est la solitude.

Dans n'importe quelle autre activité, il y a plusieurs personnes, chez un artisan, souvent, ils sont au minimum deux, et peuvent échanger sur ce qui est en train de se faire.

Un artiste est seul, d'abord dans sa tête (comme lorsque tu disais que parfois tu n'osais donner libre court à tes idées), et ensuite pendant la réalisation.. et il est donc sujet à l'angoisse, a
t'il réussi, est-ce que ça ressemble à sa première idée, est-ce que d'autres vont apprécier...

Et c'est ce qui fait la valeur de ce travail qui est une prise de risque permanente d'abord par rapport à soi, puis par rapport aux autres.
Et c'est aussi pourquoi un artiste qui réussit trop vite, est souvent encore plus inquiet, car il a peur.
Peur de ne plus s'égaler, ou d'être bloqué par ce succès et de ne plus pouvoir changer de ligne, un peu comme certains acteurs qui pour avoir réussi un rôle ne sont plus jamais contactés que pour
le même genre de personnage.

Je te fais le bisou du mercredi Terrienne 


Terrienne 14/10/2009 10:11


La solitude.
Comme tu as raison d'ouvrir un nouveau chapitre à mon article!
Merci!
Tu décris si bien l'acteur ou le chanteur à succès, prisonnier de son image!
Quelle force de caractère pour être artiste!
On dit souvent d'un musicien ou autres qu'ils sont habités par leurs créations et je le com-prends très très bien.
C'est ce qui leur donne leur force.
Je trouve que cette notion de solitude que tu évoques a deux aspects.
Bénéfique: elle permet de se centrer sur ses mots, ses propres idées, si on écrit. De débrider nos peurs d'être jugés (mode, codes couleurs, matières...), si on
crée un objet. De faire des essais multiples sans obligations de résultats. D'être soi-même.
Maléfique: J'ai remarqué que les autodidactes ou les solitaires sont souvent en dessous de leurs potentiel. Quelqu'un qui apprend seul la
peinture sur porcelaine (à moins d'être doué d'un perfectionnisme, d'un détachement et d'une objectivité complète que je n'ai jamais rencontrés) ne va pas maîtriser à fond la technique, donc
il créera sans doute des décors magnifiques, très personnels, originaux, et tout ce que tu veux, mais il lui manquera ce brin de perfection matérielle. Pareil pour un écrivain ou
d'autres arts.
La confrontation à d'autres jugements, à d'autres idées que les nôtres est primordiale pour l'ouverture d'esprit.
Encore faut-il être à l'aise dans ses baskets pour les affronter.

Merci de me faire réfléchir, ça fait un bien fou. Tiens, c'est quoi l'éthymologie de réfléchir et de refléter?



F. Claire 12/10/2009 19:04


Pour la lucidité je ne suis pas plus sûre que toi, quand à ma patience je suis trop "lucide" pour y croire.
Le Vert et tous les Verts sont les couleurs qui me posent souvent problèmes mais mais ceci m'est très personnel.
Mes choix de sujets se font en fonction du moment, des endroits que j'aime et sont surtout  de ce qui m'impressionne (en particulier les animaux) et bien sûr du dedré de difficulté (mais qui a
dit que j'étais simple).
Je ne pense pas que je pourrai un jour peindre en fonction d'une mode ou des ventes possibles et même s'il m'arrive de travailler sur commande il faut que le sujet me plaise et qu'il n'y ait bien
sûr pas trop de vert.
Je préfère la découverte à la répétition (mais c'est sûr on en vit moins bien) et j'ai bien l'impression que nous avons ça en commun mais au cas où je me tromperait répète à
l'Egyptienne je trouve cette création particulièrement réussie
F. Claire
 


Terrienne 12/10/2009 22:11


C'est comme avec Majorelle, on ne "boxe" pas du tout dans la même catégorie, mais on se comprend toutes les trois. Merci pour ces explications et ce dévoilement de ta personnalité très
intéressantes.


saadou 11/10/2009 22:26


juste!!!


Terrienne 12/10/2009 16:30





mymychacha 10/10/2009 18:49


Je fonctionne de plus en plus à l'instinct, alors côté lucidité...


Terrienne 10/10/2009 22:16


Bon, tant que ton instinct ne te dicte pas de tuer ton prochain, suis le!


virjaja 10/10/2009 11:14


j'aime tes coupelles...je crois qu'a notre époque, le travail et la patience ne sont plus récompensée...on en a la preuve tous les jours a la télé!!! les filles on fait un vide grenier l'autre
jour , systématiquement tou le monde retournait les objets pour voir s'ils était signés!!! il s'en foutaient si c'était beau, si c'était utile, ils voulaient du "signé" signé de qui, on se
demande un peu pour des objet a 2 euros..mais c'est comme ça! gros bisous. cathy


Terrienne 10/10/2009 16:45


C'est dingue ça! J'espère que la prochaine fois elles signeront elles-mêmes, lol!


Majorelle T. 10/10/2009 02:03


Terrienne! que j'aime tes articles remue-méninges!
J'allais répondre sans lire tous les commentaires...puis non je lis et ...
je vois que tous se rejoignent sur la patience qu'il faut en général pour créer:  faire, refaire ,défaire et refaire...mais  ce qui m'étonne c'est le consensus sur la lucidité qui la
rapporte au regard de l'artiste sur son oeuvre....
Personnellement, dans la citation de Camus, je perçois le mot "lucidité" un peu comme Coq,  à savoir que j'y vois la lucidité face à la vie qu'acquiert un artiste, soit dans sa conscience du
travail à fournir pour "produire" soit dans ses rapports à autrui pour se "vendre".
Le débat était intéressant, merci!
Bon week-end, Terrienne!


Terrienne 10/10/2009 09:58


Oui et cet article je le ferai remonter quand je serai dans une période de doutes, car
vous m'aidez BEAUCOUP dans mon cheminement de fourmi vers les formes en terre.

Et ce débat, tu le fais encore rebondir avec ta réflexion sur "se vendre".
J'ai jamais réussi à me vendre. Et là je ne parle pas seulement de mes tites choses en terre.
Parfois, quand j'émets une idée dans un groupe de personnes, on ne m'écoute pas et quelques minutes, ou heures, ou jours après, quelqu'un dit la même idée et tout le monde le suit comme un seul
homme, comme si l'idée ne venait pas de moi, mais de lui.
Un peu râlant!


Mimisan 09/10/2009 19:51


C'est vrai qu'il n'est pas évident d'être parfaitement lucide à propos de sa propre production. Mais tu nous montres toujours de bien jolies choses.
Bises


Terrienne 10/10/2009 09:44


Merci beaucoup!


Azalaïs 09/10/2009 15:53


alors là, chapeau, tout ce que tu dis me va droit au coeur et tu le dis si bien que je n'ai rien à rajouter! enfin si, j'ai rencontré dernièrement un de ces artistes très très imbus d'eux mêmes,
peintre et aussi poète (enfin d'après lui!) et qui s'est écrit deux articles dans les deux journaux locaux!! j'en ai eu la nausée!! je pense qu'un artste véritable est toujours dans le doute et a
besoin sans cesse du regard de l'autre pour progresser
bises terrienne et merci de ton passage pendant mon absence


Terrienne 09/10/2009 16:36


bon, chacun vit sa vie comme il veut, comme il peut et bien sûr, tu n'es pas obligée de publier, mais sache que quand ça fait trop longtemps que tu n'as rien écrit,
ça me manque. A part ça, tu es libre hein!


Littorine 08/10/2009 19:12


Je suis d'accord avec toi, on ne se rend pas compte du travail que doit fournir un artiste, un artisant. Cette phrase est belle.
Au fait j'ai oublié de te dire que j'aime bien ton nouveau profil.... Bises


Terrienne 09/10/2009 11:14


Merci, c'est pour dire que je suis à l'écoute, enfin que j'essaye! J'ai
galéré avant de piger comment le mettre, il s'effaçait tout le temps.

:0025: :0010:


fée des agrumes 08/10/2009 12:25


Bonjour,
Je viens de chez Coq intriguée par une allusion à ce texte.
Et pi, oui, je ne peux qu'être d'accord.
Restent qu'il y a ceux qui se font mousser avec pas grand chose et d'autres qui restent dans leur humilité avec un talent fou. La médiocrité est certainement plus consensuelle que la quête d'un
certain esthétisme empreint d'une véritable démarche personnelle intérieure. 
Tant pis.
(magnifiqes travaux aperçus sur le blog. ces techniques m'interessent depuis fort fort longtemps..; je n'ai pas encore pris le temps de les connaître véritablement. Un jour, peut être. )
A bientôt, au détour des promenades sur la toile ;)


Terrienne 09/10/2009 11:06


Coucou Fée, justement j'avais besoin d'un jus de citron.
On se marre bien chez Coq, autant par ses dessins que par les coms Je suis touchée que tu aies fait l'effort (?) de viendir
jusqu'à mon blog.
Le consensuel dont tu parles, je ne sais même pas si les gens se rendent compte qu'ils n'ont plus d'âme à force d'y être? Le jour où ils se rendent compte qu'ils font partie d'un système qui au
fond les broie tout en leur donnant l'illusion d'exister, ça doit faire bien mal.
Alors pour les techniques terre et peinture, n'attends pas trop, il faudrait que tu entres là-dedans avec une âme toute fraîche, mais c'est juste mon avis.
La poterie m'a sauvé la vie, pour moi, c'est une évidence.
Mais si je n'avais pas eu besoin d'être sauvée, j'aurais aussi essayé de te convaincre lol!


mariev 08/10/2009 10:28


Il y a deux choses dans ton article
Qu'est-ce que l'Art? Et là, au vu du concept actuel, du cercle très fermé et très "prout prout" et trrrrèèèèss cher, je m'énerve vite, trrrrèèèèès vite!!
Le regard sur ce que l'on crée : le sien propre, celui des autres. j'ai ouvert mon blog pour avoir un regard totalement étranger sur mes écrits (celui de mes proches était sympa, sauf peut-être mon
papa) ... mais les gens n'osent pas trop malgré tout émettre des avis négatifs (constructifs, hein). N'empêche, la lecture de certains m'a éclairée sur des choses que je n'avais pas vues.
Je fais de la mosaïque, aussi, et d'autres bidouillages ; impossible d'avoir un regard clair, juste de l'émotion, de la satisfaction (ou de la frustration), du bonheur.
Pardon ... commentaire quelque peu confus ; le sujet me passionne, mais je n'ai guère de temps pour peaufiner mon ressenti et mes idées.
Bonne journée!
;)


Terrienne 09/10/2009 10:57


Mais enfin, pourquoi dis tu que ton com est confus, pas du tout, voyons!

Ah, le regard des proches sur ses écrits, il y en aurait à dire.
La seule personne qui me connaît à qui j'ai fait lire mes morceaux de romans (je ne les finis presque jamais) c'est ma fille aînée.
Mais publier sur le net tes écrits ne te fait pas peur? Tu n'as pas peur de te faire piquer tes idées, si ce n'est ton texte?


philippe 07/10/2009 22:34


Je ne suis pas tout à fait d'accord avec  Camus, parce que l'on peut faire des oeuvres magnifiques , les créer donc mais ne pas être forcément patient, et bien au contraire être actif


Terrienne 07/10/2009 22:48


j'ai pas tout compris...
Je pense que ça dépend de la matière que tu travailles. Peindre à toute vitesse, bon, j'imagine que ça peut donner qque chose de beau,je suis dubitative, car ça demande d'avoir fait bcp de gammes
avant...  mais va - t - en faire un objet en terre à toute vitesse, tu m'en diras des nouvelles
Peux-tu développer, j'aime bien qu'on ne soit pas d'accord!


LA DECO DE BEA 07/10/2009 19:48


Coucou ma louloutte , heureuse de passer ici voir tes posts, toujours très interressants , je regarde encore les derniers mais te souhaite avant une bonne
soirée
Bisous
Béa


Terrienne 07/10/2009 22:45





Axel21 07/10/2009 17:37


Merci de ta visite qui me permet de découvrie ton blog et ta sesibilité artistique. J'aime tes doutes, garants de progrssion, l'artiste se devant d'être un perpétuel insatisfait. A++


Terrienne 07/10/2009 19:09


Oups, je ne me prends pas pour une artiste, tout le monde te le dira ici!
Je me prends juste pour un artisan.
En perpétuel apprentissage.
Merci à toi.


Coq 07/10/2009 11:51


Je suis totalement d'accord avec ton analyse... Ca m'énerve d'ailleurs de voir les conneries qui sortent dans les librairies. L'autre jour je regardais une émission où ils parlaient du dernier
livre de PPDA, et le "critique" saluait "l'originalité" du concept (voir une même histoire à travers les yeux de différents personnages) alors que ça a été fait et refait des tas de fois. Donc rien
d'original en fait, ça serait bien que les critiques aient lu de la littérature avant de devenir critiques... Enfin bon, comme c'est PPDA, il faut bien courber l'échine pour saluer bien bas!
Sinon de la patience, certainement! De la lucidité, on n'en a pas sur soi-même je pense, mais peut-être parlait-il de lucidité sur la vie? Car ça oui, il faut un regard frais, vif et acéré, un
regard neuf et ouvert sur le monde, pour pouvoir créer!


Terrienne 07/10/2009 18:57


Super, tu parles de livres, ça ouvre le sujet, j'aime bien!!

Ben pour PPdA, je peux pas le blairer ce type, parce qu'il se sert des évènements tragiques de sa famille pour se faire un max de blé et se faire mousser. En règle générale, je pense que les
journalistes font mal leur boulot car quand ils parlent d'un sujet que moi ou les personnes de mon entourage connaissent par coeur, ils disent des conneries monumentales ou des bouts de vérité, si
bien que ça ne ressemble plus à rien.
Pour les livres qu'ils pondent, ça m'énerve pour les mêmes raisons que tu dis.
Grand merci!

Regard acéré, oui, parfois il faut savoir se mettre en retrait, comme une certaine personne lors d'un buffet de mariage hein?


Armide 07/10/2009 11:49


J'aime beaucoup ta geisha


Terrienne 07/10/2009 18:51


Oui, celle ci on ne me l'a pas cassée... Merci.


Armide 07/10/2009 11:48


Le snobisme est l'antithèse de toute création artisitque. Je suis bien de ton avis... et malheureusement, le marché détourne souvent pour le massage des raisons de profit. Les baraguineurs y
trouvent leur compte, mais où se trouve encore la sincérité qui prélude toute création ?


Terrienne 07/10/2009 18:51


ce que j'aime ces paroles Armide! Ceci dit, j'ai souvent constaté que les êtres sincères ont une façon un peu
brute de parler, or pour pouvoir au moins donner envie de voir ses oeuvres, un artiste doit savoir mettre un peu de diplomatie dans son phrasé. Pas toujours facile quand on a face à soi un
arnaqueur de première qui achète tes trucs une bouchée de pain pour les revendre à prix d'or.


mima 07/10/2009 11:39


mais dis donc terrienne, il me semble avoir déjà lu quelque chose de semblable ?
Alors juste un petit mot : qui expose, s' expose!
bises.


Terrienne 07/10/2009 18:47


bon c'est bien, y en a qui suivent dans la "classe", pas que des cancres lol!!!


Knorra 06/10/2009 14:07


Bin moi chui dans la catégorie de la lectrice non lucide.
Pa'ce que j'aime bien tes créations.


Terrienne 06/10/2009 15:48


Super, je te garde pour les jours tristes alors j'appelerai SOS poteriescasséesdanslefour et toi et les autres vous viendrez toutes sirènes hurlantes pour me tirer de
mes déceptions! MERCI
:0010:


F. Claire 06/10/2009 11:21



Je suis non seulement séduite par tes créations mais je jalaouse totalement ta façon de t"exprimer parce que  j'ai éprouvé un immense plaisir à trouver certaines de
mes réflexions (très intérieures) traduites dans un langage clair,  agréable et plein de gaité.
F. Claire



Terrienne 06/10/2009 15:39


Euh c'est de moi que tu parles là? Waou, je suis un peu gênée, ça ne fait pas si longtemps que ça que j'entends les
compliments quand on m'en fais.
Merci, mais je suis surtout très contente que tu lises des choses qui te "parlent".


Wilmo 20/09/2009 16:52

ah oui, tu as tout à fait raison pour les faux artistes qui se la pètent...j'ai rencontré un gars qui se vantait de son montage de 3000 photos pour en faire une autre (tu vois ce que je veux dire?) et en fait c'était un fake: la photo qu'il voulait représenter était imprimée par dessus le tout en transparence - et les 3000 photos (dont énormément de doublons) ont été assemblée avec un logiciel gratuit qu'on trouve en ligne grâce à google!!! je ne sais pas de qui il est le copain, mais ça confirme qu'il suffit d'être le copain de... pour pouvoir exposer et attraper la grosse tête (tu aurais dû voir la sienne de tête quand je lui ai dit tout ça!)

Terrienne 20/09/2009 21:53


Wilmo, ce que j'aime avec toi, c'est ta franchise. Et tes histoires vécues, tu vois pas mal de monde en fait.


Flo 18/09/2009 22:09

ET la céromonie du thé, je rêve d' apprendre à servir du thé comme une vraie geischa...

Terrienne 18/09/2009 22:12


Tu as raison, mais au cours de notre voyage tu verras, il y aura un chapitre sur le thé, bien sûr.


Flo 18/09/2009 16:34

Je suis d' accord avec toi, les vrais artistes créent pour leur plaisir et non pour vendre...Cette feuille est très jolie,je la trouve très réussie même si tu l' as faites sans peine !Quand à la geischa, j' adore !! Bon évidemment, on peut dire que je suis fasciné pr les geischas depuis que j' avais vu il y a quelques années un rportage sur kyoto. J' aime particulièrement les voir représentés ... surtout quand c' est un plisir pour les yeux...Bizz bonne journée

Terrienne 18/09/2009 18:42


Grand merci Flo, c'est une école très difficile celle des vraies geishas, cultivées, musiciennes, et férues de poèmes.


morsli 11/09/2009 18:53

BONJOUR TERRIENNE ! IL EN VA DES ARTISTES PLASTICIENS, SCULPTEURS, ETC...COMME DE TOUTE CHOSE DE NOS JOURS ON VIT SOUS LE REGNE DES COPAINS ET DE LA PUB IMMERITEE.LES VRAIS ARTISTES ONT SOUVENT UN CHEMIN PAVE DE DIFFICULTES QUI LES REND JUSTEMENT MEFIANTS.IL S'AGIT D'UNE PASSION.PETITE QUESTION : JE SUIS INQUIET AS TU RECU MON LIVRE ? AVEC LA POSTE, JE ME MEFIE MAINTENANT.BISOUS ET BON WEEK-END. 

mima 11/09/2009 15:04

coucou, c' est mima.Pour la patience d' accord, pour la lucidité j' ai une hésitation ;je crois qu' il est quasi impossible d' avoir un regard objectif sur ses créations, comme sur soi-même! Le regard, ou la parole de l' autre est nécessaire.L' important étant de savoir qui parle, et le crédit qu' on lui apporte.bonne fin de journée terrienne

Christiane 10/09/2009 20:23

oui terrienne, je suis d'accord avec ton analyse d'un bout à l'autre. Je suis passée récemment à Dinan, dans les Côtes d'Armor, ceux qui connaissent cette très belle vieille ville savent qu'il y a beaucoup de galeries (et de touristes..); J'ai vu des choses dont je n'aurai pas osé dire que je les avait faites. Bien sûr, qui sommes nous pour juger de la démarche d'un artiste? Mais quand même, quand on connaît un peu la technique, et le principe de réalisation du travail de la terre, on voit très bien où se trouve l'imposture. C'en est gênant, parce que si on a un peu de conscience propre, on devient si exigant envers soi même qu'on ne se satisfait jamais de son résultat.J'adhère à ta vision de la création.christiane

Plumesautier 10/09/2009 18:54

"Les vrais génies souvent modestes et silencieux"... Voilà une phrase que j'apprécie beaucoup. Combien sont-ils, ces sans-talent qui se contentent de se donner une apparence, vestimentaire par exemple, et qui croient atteindre des sommets alors qu'ils ne sont rien ?Par contre, je découvre chaque jour le talent d'artistes qui s'ignorent, et ça, ça me gonfle encore plus !!!

gazou 10/09/2009 04:57

Ton article est tout à fait juste ..Quant à la patience nécessaire à la création, c'est indispensable...la lucidité, je ne sais pas..Bonne journée Terrienne !

Francoise58 10/09/2009 00:44

et bien ton écart de la société pendant deux mois, t'as rendue lucide vis à vis d'elle, bien qu"à mon avis tu l'aies toujours été. Moi je pense qu'une certaine société se fout du monde en mettant en valeur un tableau tout noir avec un point rouge (je ne sais pas s'il exite mais il y a des tableaux qui se résument à peu près à cela) en criant au génie mais surtout que des C.. qui n'y connaissent rien s'extasent devant cette arnaque qui vaut une fortune. Quand à la patience je trouve que également qu'il en faut pour créer, même si certains sont plus rapides que d'autres.

Kusurlu (imparfait-e) comme mes bricolages divers 09/09/2009 22:16

je suis cent pour cent d'accord avec toi. Je trouve navrant que de VRAIS artistes avec un VRAI talent n'atteignent pas une notoriété méritée parce qu'ils n'ont pas les moyens financiers de se faire connaître. Exposer dans une galerie est très cher, et encore faut-il être accepté (pour les peintres et sculpeurs en tous cas). Merci de ta viste. J'aime bien ce que tu fais, je reviendrai compléter ma visite. A bientôt. Clo

Armide 09/09/2009 17:30

Le talent est une chose, la notoriété en est une autre. Les deux ne se correspondent pas toujours. C'est injuste mais le copinage est envahissant. On ne demande plus qui es-tu, mais qui connais-tu.Le tout est de prendre plaisir à ce qu'on réalise, à ce qu'on crée, et de parvenir à partager avec ne serait-ce qu'un amateur de passage qui reviendra sur ses pas..

saadou 09/09/2009 14:34

je ne suis pas patiente, du tout, dans la création (peinture) mais une vraie acharnée obsessionnelle quand je ne trouve pas le moyen technique qui m'aidera à mieux exprimer ce que je veux ! au mot "artiste" je préfère "tacheronne" à cause de -cent fois sur le métier, remettre son ouvrage.mais quand je trouve, là je te rejoins: jubilation et presque jouissance......

mel 09/09/2009 10:43

l'assiette asiat me plait beaucoup moi qui suis en pleine réflexion pour mon swap assiatique ! biz mel

mymychacha 09/09/2009 09:54

Bonjour toi, Je suis tout à fait d'accord avec toi. Quand on fait les vernissages, on s'aperçoit que ce ne sont pas les prétencieux qui ont le plus de talent.C'est pour cela que j'aime les potiers et artistes locaux... Ceux qui ne "s'y croient" pas !Bisous.

Azalaïs 09/09/2009 09:24

tu rejoins tout à fait ce que je dis dans mon histoire de traverses où j'ai voulu régler quelques comptes! quand je vois ce qui se vend que ce qoit en peinture ou en littérature, des petites starlettes d'un jour qui publient parce qu'elles sont passées dans une émission trash de télé, c'est à vomir, où alors on devient tout à coup un grand écrivain , un grand peintre parce qu'on est né fils ou fille de, qu'on a des appuis politiques!! Ils n'ont vraiment pas peur du ridicule ces gens là, ils auraient tort puisque ça marche! A notre niveau il faut se contenter de faire un blog qui n'est même pas dans le top des blogs mais même à ce niveau il y en a qui ont un égo surdimensionné et qui ne se prennent pas pour la moitié d'une cacahuète! on les reconnais vite, tu achète mes livres," t'es ma copine", tu n'achètes pas " bon vent à toi"bises ma terrienne, j'essaie de revenir petit à petit mais le coeur n'y est pas trop, suis un peu écoeurée

biker06 09/09/2009 09:22

le milieu et le reseau de l'art est toute une mafia qu'ils protegent entre eux et dont il ferme la porte. De temps en temps ils en ouvrent une si l'artiste est macqué par l'un des leur . (remarque je n'ai pas dit parrainé). Il y a quelques années à Mougins , j'avais proposé une jeune artiste aux cador qui etaient present dans les galeries de la place publique. J'ai compris de suite l'etat d'esprit.bisouspat

Dany 09/09/2009 09:14

Moi je pense qu'il faut les deux!Crèer est un art sensationnel, qui dégagent sensibilité et perfection!Tu t'en sors très bien crois moi!!Bisous 

Littorine 09/09/2009 08:16

Eh bien ! quelle lucidité sur le monde de la création... c'est dur de créer. la preuve il y a des personnes qui n'essayent même pas . Bonne journée à toi

nicole 09/09/2009 08:11

Albert avait bien vu, j'ai une patience infinie chaque fois que je suis dans la ""création" qu'elle quelle soit. Bijoux, tableaux, articles du blog. bonne journée Nicole

createrres

bonne-annee-2015.png

Merci pour votre commentaire !

Rechercher