Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 15:52

Paroles de Jean-Roger Caussimont


Ne chantez pas la Mort, c'est un sujet morbide
Le mot seul jette un froid, aussitôt qu'il est dit
Les gens du show-business vous prédiront le bide
C'est un sujet tabou pour poète maudit

La Mort
La Mort

Je la chante et, dès lors, miracle des voyelles
Il semble que la Mort est la sœur de l'amour
La Mort qui nous attend et l'amour qu'on appelle
Et si lui ne vient pas, elle viendra toujours
La Mort
La Mort

La mienne n'aura pas, comme dans le Larousse
Un squelette, un linceul ; dans la main, une faux
Mais fille de vingt ans à chevelure rousse
En voile de mariée, elle aura ce qu'il faut
La Mort
La Mort

De grands yeux d'océan, une voix d'ingénue
Un sourire d'enfant sur des lèvres carmin
Douce, elle apaisera sur sa poitrine nue
Mes paupières brûlées, ma gueule en parchemin
La Mort
La Mort

Requiem de Mozart et non Danse Macabre
Pauvre valse musette au musée de Saint-Saëns
La Mort c'est la beauté, c'est l'éclair vif du sabre
C'est le doux penthotal, de l'esprit et des sens
La Mort
La Mort

Et n'allez pas confondre et l'effet et la cause
La Mort est délivrance, elle sait que le Temps
Quotidiennement nous vole quelque chose
La poignée de cheveux et l'ivoire des dents
La Mort
La Mort

Elle est euthanasie, la suprême infirmière
Elle survient à temps, pour arrêter ce jeu
Près du soldat blessé dans la boue des rizières
Chez le vieillard glacé dans la chambre sans feu
La Mort
La Mort

Le Temps c'est le tic-tac monstrueux de la montre
La Mort, c'est l'infini dans son éternité
Mais qu'advient-il de ceux qui vont à sa rencontre ?
Comme on gagne sa vie, nous faut-il mériter
La Mort
La Mort
La Mort ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nicole 04/10/2009 17:49


quel plaisir de relire de magnifique texte. Je l'ai vu en vrai... non je n'ai pas 200 ans dans une micro salle ou les mots flottaient dans l'air. Merci bises


Terrienne 04/10/2009 19:54


de rien.


Francoise58 03/10/2009 10:01


je suis désolée de te voir aussi triste, je te fais de gros bisous pour apaiser ton chagrin.


Terrienne 04/10/2009 07:01


Merci Françoise, je sais que tu es sincère.


mima 01/10/2009 14:59


je ne sais pas qui tu a perdu, mais çà m' attriste de te savoir dans la peine.
bises


Terrienne 01/10/2009 18:02


ça va mieux, mais merci. C'est le fils d'un couple de bons amis.


Armide 29/09/2009 23:33


Beaucoup d'appaisement. Il y a beaucoup de vrai. je l'ai vu, je l'ai ressenti.


Terrienne 30/09/2009 07:41


Merci


Renard 29/09/2009 19:39


"Mourir c'est comme changer un vêtement usé pour un neuf"
Le XIV° Dalaï Lama

Je sais que c'est dur, j'ai eu mon quota, mais peut-être faut-il se dire que c'est mieux pour la personne qui est partie... ce qui n'enlève pas la peine de ceux qui restent...mais les aide à
accepter..
Je t'embrasse fort fort 


Terrienne 30/09/2009 07:45


Merci pour ta sensibilité.


Littorine 29/09/2009 18:30


Prend le temps qu'il te faut ! ou écrit leur....En te respectant, c'est aussi eux , lui que tu respectes.


Terrienne 30/09/2009 18:32


ça y est, je leur ai téléphoné, et j'ai trouvé les mots, je crois, merci ma belle.


Littorine 29/09/2009 17:59


Juste envie de te répondre cela :

                               Quelqu’un meurt,


Et c’est comme des pas


Qui s’arrêtent…


Mais si c’était un départ


Pour un nouveau voyage ?


 


Quelqu’un  meurt,


Et c’est comme une porte


Qui claque…


Mais si c’était un passage


 S’ouvrant sur d’autres paysages ?


 


Quelqu’un meurt,


Et c’est comme un arbre
Qui tombe


Mais si c’était une graine


Germant dans une terre nouvelle ?


 


Quelqu’un meurt,


Et c’est comme un silence


Qui hurle…


Mais s’il nous aidait à entendre


La fragile musique de la vie ?


                                   
Benoit MARCHON
Gros bisous à toi ; Bon courage à tous.
 






Terrienne 29/09/2009 18:18


Comme tu as bien choisi les mots. Faut juste que je m'arrête de pleurer pour leur téléphoner, mais j'y arrive pas.


morsli 29/09/2009 17:47


Bien sûr que l'idée de l'immortalité avec les contingences qui sont les nôtres, serait intolérable.Je plains les animaux qui n'ont même pas la solution du suicide.J'aime beaucoup Jean Roger
Caussimont et comme auteur de chansons et comme comédien.Comme pour Dimey et Berrimont, je regrette qu'il ne soit pas plus connu.
Merci pour le texte et gros bisous. 


Terrienne 29/09/2009 18:19


de rien. Je crois que certains animaux se suicident, je ne sais plus lesquels.


Mimisan 29/09/2009 16:50


Un beau texte...
Oui, il est des cas où elle est délivrance, tout au moins pour celui qui part, quand l'agonie a été trop longue, trop douloureuse par exemple...

Bisous.


Terrienne 29/09/2009 18:21


Tu sais de quoi tu parles, Mimi, merci.


createrres

bonne-annee-2015.png

Merci pour votre commentaire !

Rechercher