Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 20:16

 

balance

 

Quand les sociologues vont à l'école...

« Le poids de l'origine sociale des élèves sur leurs performances est près de deux fois plus fort en France qu'en Finlande , en Islande ou en Corée du Sud », disent Christian Baudelot et Roger Establet dans « L'Élitisme républicains ».

Christian Baudelot ajoute:

« La France compte un taux très élevé de jeunes en échec, … elle ne parvient pas non plus à fournir des élites assez étoffées pour répondre aux besoins de la nouvelle donne économique. En somme elle n'est ni juste, ni efficace. »

 

Quand les philosophes parlent de la société...

« C'était une belle idée, l'école égalitaire de Jules Ferry... mais une idée faite pour la société qui l'a vu naître, à la fin du XIX ème siècle.

La société a changé, l'école n'a pas suivi. Aujourd'hui, elle fait encore semblant de croire à l'égalité des enfants, mais je n'y crois plus. Car elle produit la pire des attitudes discriminatoires: la discrimination des enfants à 5 ans, à 7 ans. ! » dit Carole Diamant, prof de philo à st Ouen.

 

Lutte des classes, ou envie de faire de notre mieux?

En Finlande, les élèves sont moins nombreux par classe et ne sont pas jugés les uns par rapport aux autres, mais par rapport à leurs propres résultats, par rapport à eux-mêmes. S'ils coulent ils sont rattrapés immédiatement, individuellement.

En France:

« Pourquoi voulez-vous qu'un personnel politique, issu du sérail, distingué par le système de sélection et de classement qui prédomine ici, ait le courage de remettre en cause ce système qui l'a fait roi? »demande Nathalie Broux, prof de français à Epinay sur Seine.

 

Ces réflexions sont tirées d'un article intéressant paru dans le Télérama du 24 juin 2009.

 

Presque un an plus tard, où en est-on?


 

promesses-printanieres.jpg

Il y en a qui parlent du blé en herbe, moi je scrute la future génération, que je symbolise par cette cerise qui va ... peut-être mûrir et devenir juteuse, délicieuse... pourvu qu'on se donne la peine de la nourrir, et pour nos enfants, de bien les éduquer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mamie Claude 27/05/2010 14:54



J'ai constaté, et je constate toujours que les réformes successives de tous les gouvernements n'ont rien amélioré. Jamais les programmes n'ont été pensés en fonction des évolutions
technologiques. D'autre part les parents ont un grand rôle à jouer comme apprendre à un enfant à être curieux de tout, à avoir envie de découvrir, et surtout beaucoup dialoguer avec eux. Il faut
aussi reconnaître que l'arrivée massive des ordis à la maison, ne facilitent pas la tâche des parents. Gèrer le temps d'un enfant maintenant, n'est plus simple, surtout si on ajoute les multiples
activités extra-scolaires (ça fait chic !) mais les enfants sont épuisés et n'ont plus de temps pour rêver, ce qui est indispensable à mon sens pour un enfant. Gros bisous d'une désespérée pour
les jeunes générations.



Aude Terrienne 27/05/2010 23:12



Merci Claude d'avoir lu attentivement.


Je pense que les parents eux-mêmes sont des zappeurs, et par la force des choses souvent (lieux et employeurs changent alors que du temps de nos parents on faisait toute sa carrière dans la même
boite) déménagent. Les divorces n'arrangent pas les choses. On a tant prôné le bonheur, l'épanouissement individuel que la "classe sociale" qui est passée à la trappe c'est celle qui n'a pas de
pouvoir financier: les enfants et les personnes âgées.


Quand les parents sont instables par nécessité (boulot, divorces) , les enfants ne peuvent se sentir en sécurité ou encadrés. Alors c'est normal qu'ils tâtent le terrain et fassent des bêtises
pour chercher les frontières. Et on a tellement mauvaise conscience de nos échecs qu'on est trop cool avec eux.


et je suis tout à fait d'accord avec toi sur le problème que tu soulèves des multiples activités, les enfants ont droit au silence et au temps "inoccupé". Pour leur imaginaire.


Bisous


Signé: une ménagère de plus de 50 ans



gene 23/05/2010 01:29



ah Aude , je connais bien le sujet . Dans la classe de Wilfried , Cm2 , certains ne savent pas lire 3 mots à la suite ou les écrire , ont  redoublé tant et plus et ne savent même pas
pourquoi ils vont à l'école , ont des problèmes psychologiques dont tout le monde se fichent comme d'une gigne , parents compris et qui pertubent toute la classe à longeur de journée . enfants
perdus , ils traîneront au collège en emmerdant les autres , les profs ... bref celà ils sont grillés , mais dans ce système où on se marche sur la tête on a le sens contraire . Wilfried est en
avance , lit  couramment depuis l'âge de 5 ans idem pour l'écrit , l'histoire .. Super tu me diras , et bien pas du tout !! Il passe son temps à s'ennuyer , à attendre que les autres aient
fini et pendant ce temps là , il a temps libre et pour ne pas qu'il perde son temps , je me ruine en livres du style okapi , wapiti ... 1 par jr . L'autre jr , il m'a demandé pourquoi il devait
aller à l'école . Il est en train de décrocher malgré ces bonne notes et ces facilités . Résultat ce système n'est fait ni pour les gamins en grande difficulté , ni pour ceux qui ont des
facilités . De guerre lasse , l'année prochaine , il va dans un collège privé où on me propose de l'évaluer et un suivi personnalisé . bisous



Aude Terrienne 23/05/2010 21:06



Tu touches du doigt exactement les tares du système français. Les élèves surdoués ou simplement doués s'ennuyent et finissent par décrocher. Il faut tomber sur le bon enseignant. Je te souhaite
de tout coeur de trouver la solution, Wilfried le mérite et vous aussi, ce serait dramatique de le voir s'enfoncer et devenir un boeuf amorphe.


Je pense très fort à vous trois et je vous envoie mes encouragements.


Sincèrement



arlette 22/05/2010 23:19



Il y a beaucoup à dire sur ce sujet , tant au niveau éducatif parental qu'au niveau éducation scolaire . Pas toujours facile , mais parfois il y a des instants magiques , ce qui permet de
continuer . bonne soirée Arlette



Aude Terrienne 23/05/2010 21:00



Oui, tu as raison de vouloir rester optimiste. Merci pour ta visite.



Andrée 22/05/2010 19:27



Un enfant , avant tout , ce sont les parents qui le prépare pour être prêt à affronter l'avenir . Il n'y a pas de méthode , c'est un mélange d'amour , de disponibilté , d'écoute et de logique.
Ensuite , c'est une adaptation à la société dans laquelle nous vivons . J'aime la comparaison avec la cerise , c'est à nous de la protéger des merles . Et quand on voit un enfant heureux ou une
cerise bien rouge , nous , les parents avons réussi.Belle soirée Aude



Aude Terrienne 23/05/2010 08:49



>Oui, mais dans une même famille, on a du mal à élever tous les enfants du mieux qu'on peut, et on aimerait tant faire le mieux possible tout le temps ! Merci pour ta réflexion.



Knorra 22/05/2010 13:22



On passe plus de temps à blablater qu'à agir.



Aude Terrienne 23/05/2010 08:46



100% français !



mymychacha 22/05/2010 10:26



...On est malheureusement bien obligé de faire avec les réformes, même si on les trouve idiotés et pas adaptée aux gamins...


Tu sais quand les élèves savent que je ne note pas un exercice, et bien, ils ne le font pas !


Même si je leur dis que c'est pour eux qu'ils le font, pour se faire plaisir... ils sont accrochés à ces maudites notes qui ne veulent rien dire !


Si il y a une matière qui devrait se passer de notes, c'est bien la mienne !!!


Pire, quand on essaie de les valoriser autrement : "c'est bien ce que tu fais"... il répondent "pff, je m'en fous" ou "non c'est nul"...


Les bras m'en tombent, mais heureusement, j'ai encore des petites victoires avec des gamins qui se font plaisir et quand ça sonne, disent "déjà"???


Bises ma chère



Aude Terrienne 23/05/2010 08:41



Les miens aussi étaient parfois comme ça à ne pas faire le truc quand c'était pas noté, et ça me mettait hors de moi. En vieillissant ils changent un peu de mentalité heureusement.


Ton métier est difficile mais vos dirigeants ne font rien pour l'améliorer, ce n'est pas normal qu'on mette les plus jeunes dans des zones difficiles par exemple.



Alrisha 21/05/2010 23:43



Essentiel de bien les éduquer avec la vie de fou que les gens mènent maintenant.


Bises et bon week-end !






Aude Terrienne 22/05/2010 08:45



Merci pour cette belle rose et pour ta visite. Je pense qu'il faut être plus dans la coopération entre la vie économique, le système éducatif scolaire et le système éducatif
parental, tout ça est trop cloisonné et ça donne des enfants déstructurés.



Soledad 21/05/2010 16:42



Je suis assez d'accord avec les philosophes, il y a là en Belgique comme en France des choses qui ne vont plus. Ici, le système est encore un peu différent. On touche à tout, surtout aux
langues étrangères, et après on va là où on sait réussir. Suisse, Belgique, Allemagne, France etc...


Pour que ta cerise devienne délicieuse, ils serait grand temps de réformer le système scolaire et son personnel.


J'aime bien l'attitude de la Finlande... Car dans le fond, c'est en se surpassant qu'on devient des hommes et des femmes . Et non en se comparant au voisin.


Bisous et bon week-end.



Aude Terrienne 21/05/2010 20:57



Oui, mais on a quand même besoin d'être bien connu de ses tuteurs pour pouvoir se surpasser, sinon on se croit plus limités qu'on n'est (enfin si je ne me trompe pas dans mon raisonnemnt)et on
fait quelques efforts, quelques progrès mais moins que ce dont on est capables.


Grand merci de m'avoir rendu visite.



Kti 21/05/2010 16:04



Nous on croule sous les cerises !


En revanche les pêchers n'ont pas aimé les derniers coups de froid...Affaire à suivre ...


Merci de ton coucou


Kti



Aude Terrienne 21/05/2010 20:54



Mais elles sont déjà mûres?



Eléphant Gris 21/05/2010 12:56



c'est un constat assez désolant


 



Aude Terrienne 21/05/2010 20:54



As-tu une suggestion pour que ça aille mieux?



virjaja 21/05/2010 10:33



je crois que certain parents font la discrimination tout seuls!!!! dans l'école primaire ou étaient mes filles (c'est récent, la dernière est en 6ème..) il y en a qui on reproché a l'instit de
donner des livres a lire aux enfants a la maison...pas besoin de lire des livres pour aller travailler plus tard ! dernière relexion a une de mes filles qui est en fac d'histoire "tu ferais
mieux d'aller bosser, l'histoire ça sert a rien,c'est pour les intellos" gros bisous Aude. cathy



Aude Terrienne 21/05/2010 10:48



Bon sang, c'est incroyable ! Les pauvres chérubins, ça risquait de les épuiser de lire? Parfois les parents ont peur que leurs enfants les dépassent et deviennent plus savants qu'eux, donc moins
dominés.


Mais c'est bien vrai, parfois on se mure dans des frontières nous-mêmes. Pas facile d'être lucides.



biker06 21/05/2010 08:17



la france , ca va devenir la roumanie de ceaucescu .............


bisous


pat



Aude Terrienne 21/05/2010 08:30



En roumanie au moins ils aiment la langue française, ce que je ne dirais pas de tous nos concitoyens en France



AndreBouchaud 21/05/2010 06:44



Aude de nos jours c'est difficile de croire en une vrai justice sociale dans beaucoup de domaines Hélas ... Passe une bonne journée e t'envoie pleins de bigs bissssssssous du Var Amitiés André



Aude Terrienne 21/05/2010 08:31



Heureuse de voir que tu peux toujours te servir de ton ordi et que tu n'as pas mal au dos. Prends soin de toi.



mima 20/05/2010 21:29



Aude, le retour !


Pas très gai tout ça!... et l'inégalité des chances, c'est tout à fait l'époque


Bisous



Aude Terrienne 21/05/2010 08:59



A gauche comme à droite, c'est ce qui me mine en fait Mima.



Littorine 20/05/2010 21:28



Prend soin de cette cerise Aude, pour la faire rougir tu peux essayer comme pour les tomates on ne sait jamais ...a mon avis elle rougirait de plaisir  et moi je rigole en imaginant le tableau... cette cerise est importante, elle est comme toi unique au monde ...laisse là murir et garde là pour toi, dit aux merles (je suis sûre que tu parles le language merle) de te la laisser
et aux ostrogoths qui tournent autour tu les renvois dans leur but. Non mais ! Gros bisous tout doux



Aude Terrienne 21/05/2010 08:58



Bon si j'ai ta bénédiction pour me goinfrer de cerises alors zou je file dans mon arbre !


Non, en fait je reste, mais je comprends ta métaphore, merci !!!



mymychacha 20/05/2010 21:18



Si les enfants n'ont pas le goût de l'effort c'est chose vaine...
Malheureusement, je trouve nos jeunes très vite blasés, et puis après tout, pourquoi se fatigueraient-ils... la vie semble si simple, la plupart ont déjà presque tout, tout cuit.


Je m'arrête là ou je vais paraitre grognon.


Bisous


(chez nous pas beaucoup de cerises, il a fait trop froid pendant la floraison )



Aude Terrienne 21/05/2010 08:57



Je crois que les enseignants sont assez fatigués que les ministres successifs placent leurs réformette et qu'ils ne peuvent pas travailler non plus correctement avec des parents d'élèves qui
prennnent toujours le parti de leurs chérubins irréprochables.


Je vois surtour que dans d'autres pays ça ne marche pas aussi mal que chez nous alors je me pose des questions !


Mais je n'ai pas de solution.


Je sais que personnellement je n'ai pas réussi à donner le même goût de l'effort à tous mes enfants et que c'est au cours des expériences de vie qu'ils font qu'ils voient certains aspects ce que
j'ai voulu leur transmettre et qu'ils n'ont pas capté tout de suite.


Et je vois que j'ai trop souvent demandé à mes enfants quand ils me disaient les notes qu'ils avaient combien avaient les autres. Pour les situer par rapport au niveau de la classe et savoir si
je devais plus ou moins insister sur leur intensité de travail. Cette étude me montre que j'aurais peut-être dû m'y prendre autrement.


Mais ils suivent leur bonhomme de chemin et sont bien dans leur tête, c'est le principal.



sittelle 20/05/2010 21:07



Tout est fait pour les enfants, dans chaque commune; ils n'ont  jamais eu tant de moyens à dispositions, les communes ne rechignent devant rien pour eux.  Il suffit de travailler, un
minimum, c'est surtout cela que parents... et les enseignants doivent leur inculquer; on n'apprend pas sans effort, c'est tout bête et c'est du bon sens ! j'ai été inst' et cotoyé beaucoup
d'enseignants qui n'aimaient ni enseigner, ni les enfants d'ailleurs.     Attention aux étourneaux, ils croquent les cerises aujourd'hui...



Aude Terrienne 21/05/2010 08:48



Oui, c'est un métier qui est difficile, je dis surtout que le goût de l'effort n'est pas suffisant alors que du temps de notre jeunesse ça pouvait faire passer d'une classe sociale à une autre de
nos jours l'élitisme est si fort, ça me semble quasi impossible. Il y a des frontières entre les difféntes couches sociales qui sont plus imperméables que les frontières gérées par les accords de
Shenguen (je ne sais pas comment ça s'écrit). Jules Ferry doit remuer comme un beau diable dans sa tombe.



createrres

bonne-annee-2015.png

Merci pour votre commentaire !

Rechercher