Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 06:52

feuxfolletsgeisha

"L'étude du beau

est un duel

où l'artiste crie de frayeur

avant d'être vaincu"

Charles Baudelaire

 

Comment interprétez-vous cette phrase ?


 


__________

Je ne comprends pas très bien la partie de la phrase "l'étude du beau".

J'ai peut-être tort de le remplacer par la fabrication?


Je suis loin de me considérer comme une artiste,

mais c'est vrai que comme la plupart de vous, mes visiteurs,

je cherche à me rapprocher de la beauté.

 

Les uns par leurs vers, les autres par leurs photos, leurs modelages en terre ou en pâte à modeler, leurs peintures sur tous supports, leurs carteries, leurs coutures, leurs récits de voyages, la dissection de leurs états d'âme ou de ceux de leurs congénères, vous et moi, nous étudions tous la composition, l'harmonie la plus parfaite possible dans nos disciplines. 

Vaincue, je le suis, si souvent ce que je crée est loin, si loin de ce vers quoi je tendais !

Pourtant parfois, il suffirait de si peu...

Quand une forme me plaît, c'est la couleur qui est ratée.

Quand l'idée est bonne, c'est la réalisation qui manque de perfection.

Que ce soit en 3D pour mes créations en terre, ou en 2D comme mes peintures, l'équilibre est difficile à atteindre entre force et finesse, pour échapper à la mièvrerie, tout en évitant d'être trop lourd, quel combat !

Oui, c'est un duel entre la matière et moi.

Certains écrivains ont l'angoisse de la page blanche, moi c'est le début de mes modelages qui m'angoisse le plus. Pour la peinture, c'est moins le cas, sûrement parce que le pinceau est plus facile à manier que la terre. La bi dimension plus facile que la tridimension.

Pour moi, il n'y a pas de droit chemin vers le beau, c'est une recherche qui fait prendre des sentiers plus ou moins lumineux, plus ou moins tortueux, plus ou moins piégés.

Donnez-moi vos impressions.

mercicolombe

 


Partager cet article

Repost 0
Ecrit par Aude Terrienne - dans Mes créas par couleurs
commenter cet article

commentaires

marine D 21/01/2013 15:47


Je commentais là cette phrase de Beaudelaire qui m'a frappé, surprise, sortie sans doute de son contexte,  mais je ne parlais pas de ta création bien sûr et de ce que l'on peut ressentir
quand on veut créer, qui est très divers selon le moment...

Aude Terrienne 23/01/2013 08:38



Oui, j'avais bien compris ne t'inquiète pas .



marine D 21/01/2013 15:34


A chacun son idée du beau, à chacun sa manière d'appréhender l'art, il ne me fait pas quant à moi hurler de frayeur et donc je ne dis rien de cette phrsae qui ne me dit ... rien !


L'art souvent me touche, m'enthousiasme,  entre profond en moi, peut me faire pleurer, mais si il m'effraie je m'en vais ... il n'est pas pour moi, ce sont les situations qui sont
effrayantes ! Enfin voilà mon ressenti Aude ! 

Aude Terrienne 23/01/2013 08:37



Au moins c'est clair !



Martine 20/01/2013 08:45


Bonjour Aude,


Quelle belle citation de Baudelaire.


Il m'arrive de rester tête vide face à la page blanche lorsque je dois écrire sur un thème imposé . Mais que dire lorsque je suis face à mon chevalet. Avoir une idée bien précise. La développer
dans sa tête, la caresser, la polir, l'amener à maturité puis.. pleine de joie anticipée attaquer la toile. Attaquer, le verbe n'est pas trop fort. Car plus d'une fois, j'ai eu ce sentiment de
lutter pour dompter cet espace. Imposer ma volonté. Lutter, approchant ce dessins intérieur, cette merveille, l'oeuvre du siècle. Et puis la sentir m'échapper, me glisser des pinceaux... Après
plusieurs heures, insatisfaite, frustrée, pestant contre la peinture, le ciel  et ma maladresse, dans ces cas-là, je laisse poser dans un coin . Je l'oublie cette toile récalcitrante. 
Et un jour, tilt! Lumière, la solution m'apparaît . Quelle joie, quel bonheur!


L'acte de création est quelque fois douloureux, mais jamais je ne pourrais abandonner cette excitation, ce sentiment de parfois toucher au sublime.


Parfois moralement à terre Mais jamais vaincue. Car toujours en progression.


Oh la la ! Aude, tu fais chauffer mes neurones de bon matin. ( au fait, je ferai une petite oeuvre avec les tons du rose et te la montrerai, si tu veux )


Bises


Martine

Aude Terrienne 21/01/2013 10:28



J'aime bien quand tes neuones chauffent, ça chauffe aussi l'atmosphère neigeuse! Très intéressant. Merci.



timilo 20/01/2013 07:27


Personnellement , je trouve Aude que le mot Artiste te sied très bien et comme tu peux le voir j'ai mis une majuscule pour l'écrire.


Je sais qu'au fond de nous , on cherche à s'améliorer que chaque fois qu'on présente une oeuvre, on voit plus ses défauts que sa beauté , mais ceux qui la regarde avec un autre regard ,la
savourent  et l'apprécient différemment


L'étude du beau, c'est l'imperfection que l'artiste a de son oeuvvre , cette recherche de l'excellence qui veut à tout prix atteindre


J'ai fait du modelage et de cela j'en ai écrit quelques poèmes si tu les veux , je te donnerais les liens


Bon et doux Dimanche AUDE


Bisous


timilo


 

Aude Terrienne 21/01/2013 10:30



Comme Martine, ta pensée fait avancer le sujet, merci. Et oui, tes liens m'intéressent. Merci d'avoir éclairé ma lanterne quant à "l'étude du beau".



rosinda59 19/01/2013 20:40


le beau est une impression un ressenti. Sur quoi se base-t-on pour dire que telle création est une oeuvre d'art et cette autre un navet.... Combien d'artistes ont été décriés durant toute leur
vie et lorsqu'ils sont morts d'un seul coup on les a décrit comme des maitres, des créateurs de tendances nouvelles et dont les oeuvres prenaient une valeur marchande. 


l'étude du beau est un duel où l'artiste crie de frayeur avant d'être vaincu.


C'est une torture de l'esprit que de vouloir rendre réel ce qui nous habite notre monde imaginaire : ce n'est pas la même dimension. Le duel c'est de vouloir la perfection qui n'est pas de ce
monde. Aucun artiste n'est jamais satisfait de ce qu'il fait, il défait, recommence et finalement renonce en disant que l'oeuvre est terminé même s'il pense le contraire. Car vaincu par ses états
d'âme ce qui'il a trouvé merveilleux hier, aujourd'hui sous un ciel maussage : il le verra d'un oeil critique. L'oeuvre qui plaira à tous n'existe pas dans aucune catégorie, peinture, écriture,
sculpture, etc... c'est d'ailleurs pourquoi il existe des critiques. En plus il faut considérer qu'un tableau ou une sculpture n'est jamais finie, un jour peut être sera-t- elle ou sera-t-il
repris par un autre artiste qui en fera une ébauche totalement différente et qui ne sera pas pour autant plus belle que l'original.


En tout cas ne torture pas l'esprit : tu es un artiste dans l'âme et peu importe si tu atteinds tes objectifs ne nourris pas tes insatisfactions mais vois tes progrès et le plaisir que tu te
procures et celui que tu offres.


Bisous


régine 

Aude Terrienne 21/01/2013 10:37



Toi aussi tu me fais progresser, dans mes pensées. merci d'avoir pris le temps de le faire. Je ne cherche pas à être admirée par les foules, comme un auteur de poèmes ou de textes qui cherche à
se faire éditer. Je cherche à (égoïstement) oublier tous mes soucis perso en me plongeant dans la matière. Puis dans un deuxième temps, je cherche à me rapprocher le plus possible du but que je
me suis fixé. Contrairement à plein d'élèves des ateliers que j'ai fréquentés toute ma vie, j'ai toujours des idées, mon imagination ne me fait jamais défaut, que ce soit pour la 2D ou la 3D,
même si,ensuite, pour les assortir les couleurs, je suis toujours aussi timide. 


Merci Régine !



Ecureuil bleu 19/01/2013 10:28


Bonjour Aude. Cette phrase ne me parle pas du tout. Je ne suis jamais vraiment content de ce que j'écris ou je peins. Il y a toujours un petit truc qui ne me convient pas, qui pourrait être
mieux. mais c'est ce qui donne envie de continuer, de progresser. Bisous

Aude Terrienne 21/01/2013 10:37



Tu es trop dure avec toi même, il y a du pimpant et de l'alerte dans ton style d'écriture.



christiane 19/01/2013 09:10


Ce qui est beau pour toi ne l'est peut-être pas pour un autre alors c'est quoi le beau?


Le geisha tu l'as faite comment? bisous

Aude Terrienne 21/01/2013 10:40



Essaye de remplacer beau par conforme à l'idée, au but cherché par l'écrivain, le peintre, le cartonnier, etc....


J'ai deux geishas, l'une sur plaque (en ce moment sous la neige... comment sortira-t-elle du dégel?) que j'ai modelée en terre, puis cuite puis émaillée.


L'autre peinte sur un plat acheté, celle avec la lanterne, ma préférée.


Une autre dans une assiette, imitant le modèle de la plaque dans le jardin.



Marcel 18/01/2013 22:34


Je pense que tu as parfaitement compris le mot "étude" puisque tu en déclines quelques-unes : (vers, photos, modelages, peinture ...). Quant à tes états d'âme, problèmes, hésitations et autres
réjouissances avant, pendant et après toute création ou réalisation, c'est à mon avis le lot de tous et c'est tout à fait normal. Tout va bien. Continue à créer, à te faire plaisir, à partager et
ce sera plus que parfait. Belle soirée.

Aude Terrienne 21/01/2013 10:41



Merci du conseil Marcel.



Erato :0059: 18/01/2013 20:53


Je pense que le " beau" est très relatif . Chacun  veut se rapprocher d'une idée que l'on se fait du beau .Cette idée est différente selon chacun et aussi selon le moment présent. Il m'est
arrivé de ne pas aimer une de mes photos, peintures et de découvrir longtemps après que sa réalisation me plaisait.L'inverse est aussi valable. Peut-être sommes-nous trop critiques et
perfectionnistes.


J'aime tes photophores.


Douce soirée, bises Aude

Aude Terrienne 21/01/2013 10:42



Oh oui je partage ton opinion, sur le moment où on lit ou regarde son travail achevé. J'ai des bas reliefs egyptiens qui ne me plaisent plus du tout maintenant. 



la petite fourmi 18/01/2013 18:45


je vois que tu fais beaucoup de jolies choses ,bravo !Pour ma part ,je ne peux pas dessiner quand j'ai la tête encombrée et j'ai souvent la peur de la feuille blanche puis celle de rater mon
dessin et enfin celle de rater la mise en couleur


Je n'ai déchiré qu'une seule fois un dessin parce que j'étais en colère et je m'en suis voulue tout de suite !Il est beau le danseur et ta geisha avec ses éclairages est splendide


plein de chaudoudous et prends bien soin de toi


Sonia

Aude Terrienne 21/01/2013 10:43



Merci de ton avis Sonia. Il faut que tu fasses le vide dans ta tête avant de créer. Bisous.



Nina Padilha 18/01/2013 17:28


C'est la dernière phrase du poème en prose "Confitéor" (je confesse, en latin).
Assez mystique, le grand Charles...
Par "étude" je comprends contemplation.
Être vaincu par le beau... Il nous aurait fait un petit syndrome de Sthendal ?
En tous cas, il semble impuissant à reproduire les beautés de la nature, le ciel, les fleurs... Car c'est Dame Nature qui en est la source.
La phrase, seule, hors contexte, reste un casse-tête.
Bisous.

Aude Terrienne 21/01/2013 10:44



Ah merci de me la mettre dans le contexte alors!!!!!!!!!!!!



LADY MARIANNE 18/01/2013 16:34


bonjour Aude !
ce n'est que la fin du poème-
le lien pour tout lire et une analyse du net-
http://www.etudes-litteraires.com/baudelaire-confiteor-artiste.php

ce serait rop long de tout te mettre-
c'est profond, je n'aurais pas eu ces raisonnements-
bonne lecture-
bisous !


 


Ce poème en prose peut être lu comme un apologue. C’est un récit en quatre temps qui correspondent à chaque
paragraphe : introduction annonciatrice (qui laisse présager la fin), plaisir, douleur, plainte et morale (sentence finale). Un récit en pic : La rêverie et la méditation qui
constituent la phase ascensionnelle, puis la révolte et la défaite qui forment la chute. Le je est omniprésent.



Lire la suite sur : http://www.etudes-litteraires.com/baudelaire-confiteor-artiste.php#ixzz2ILEmq7HT

Aude Terrienne 21/01/2013 10:44



Merci Lycos Marianne !



gazou 18/01/2013 14:54


Oui, je suis d'accord avec toi : la recherche du beau nous fait prendre des chemins plus ou moins lumineux, plus ou moins tortueux, elle peut être douloureuse  à certains moments même si
elle est aussi source de joie..mais je ne me la représente pas comme un duel...simplement comme une recherche ce qui est quand même différent, une recherche qui demande de l'obstination, des
sacrifices parfois...mais ce n'est pas un duel!

Aude Terrienne 21/01/2013 10:45



Oui, voilà une recherche pas un duel, je ressens comme toi.



Françoise 18/01/2013 14:21


L'interprétation du Beau est bien souvent une question non objective !


La perfection n'est heureusement pas de ce monde. Vouloir l'atteindre rélève de l'ompossible, à mon avis.


Fais les choses avec du bonheur, et tout sera plus serein.


Bisous ma belle.


Agréable après-midi.

Aude Terrienne 21/01/2013 10:45



Oui, aujourd'hui je fais des choses casse pied et je préfèrerais être à l'atelier ...



Aziyadé 18/01/2013 13:32


Serait-ce pour nous réchauffer les neurones, ta question du jour ma belle la
composition de ta photo est très jolie  ne te triture pas les méninges à ce point là, le beau existe déjà dans
notre envie de créer et se faire plaisir malgré l'angoisse de ne pas y arriver (un combat sur soi-même), as-tu déjà vu des accouchements sans douleur mais quel bonheur après, même si le BB n'est vraiment beau que pour les parents...


En tous les cas continue tes terres, elles me plaisent plein de
bzous


Chantal

Aude Terrienne 21/01/2013 10:46



Miss Chantal je continuerai donc, merci pour ta visite.



Quichottine 18/01/2013 12:47


Je pense que tous les artistes ont cette angoisse... Page blanche ou autre.


Mais, sans doute est-ce normal et je me dis que s'ils atteignaient vraiment un jour ce qu'ils ont en tête, ils n'auraient plus aucune raison de continuer leur oeuvre.


Enfin, c'est mon impression.


Passe ne douce journée.

Aude Terrienne 21/01/2013 10:47



C'est le drame de bien des artistes en particulier les écrivains, ils ne savent pas se donner un but suivant, une étape différente, un style diamétralement opposé à ce qu'ils ont enfin atteint
dans la presque perfection.



Caroline.K 18/01/2013 12:43


Difficile à dire Baudelaire était si torturé par ses propres démons, comme nous le sommes tous à plus ou moins grande échelle. Je le comprends comme l'impossibilité d'atteindre dans la création
ce que notre imagination a imaginé avec perfection dans toute sa beauté.


Chacun de nous a sa vision du beau, mais lorsque l'on crée quoi que ce soit, on l'a imaginé avant en général, et l'imagination est toujours plus forte puisque non limitée, donc nous sommes
forcément vaincue dans ce sens là.... De nous à nous...


Bon vendredi


CaroLINE

Aude Terrienne 21/01/2013 10:48



Ah cette idée de l'imagination non limitée qui du coup ne peut être atteinte par la création concrète en vue de ce modèle imaginé me plaît énormément, je conserve ton idée bien au chaud.



guilou 18/01/2013 11:55


Il y a une sacré différence entre et "etudier" et "realiser" !!!! Je pense que l'étude ne fait pas si mal que ça, par contre la création oui, car il est extrêmement difficile d'atteindrre la
perfection.... Comme tu le dis, il y a plus de déception que de contentement !!!!!


Bon sur ces bonnes paroles, je vais essayer de faire quelquechose  de (presque) parfait aujourd'hui hihi, en créant un ou deux petits carnets.....


Bisous, Aude, bonne journée

Aude Terrienne 21/01/2013 10:49



%En tous cas tu as trouvé tes voies créatives, c'est l'essentiel, quand on est dans son vrai domaine de création on ne peut que progresser dans la joie.


Bisous



AKELA 18/01/2013 10:52


Ben oui, il est fermé le temps des travaux lol !!!!

Aude Terrienne 21/01/2013 10:50



En phase de sablage? C'est de saison...



AKELA 18/01/2013 10:42


C'est tellement beau que j'en suis vaincu !!!!!


 

Aude Terrienne 18/01/2013 10:44



Quel coquin tu fais! Moqueur va! Bon v'là t'y pas qu'on me demande un mot de passe pour aller sur ton blog 



mamazerty 18/01/2013 09:06


l'étude du beau=travail de la technique?????


tu me prends à froid Aude, mais à chaud çà ne sera guère mieux....


ta description des affres de la création a le mérite d'être clair,par contre et ce mécontentement face au résultat quand on a une idée TROP précise de ce qu'on veut obtenir....un manque
d'humilité face à soi meêm et face à la matière qui fait CRIER Baudelaire mais qui nous rappelle tout ce que le créateur projette de son intime dans l'oeuvre à naitre....toujours perfectible
comme l'essence même de l'humain....bisous ma belle et aussi très belle ta photo....

Aude Terrienne 18/01/2013 10:48



Oui, ben dis donc heureusement que c'est à froid parce que là tu carbures déjà vachement du ciboulot ! Je lis et relis avant de comprendre enfin merci pour ce brain storming. 


Oui, l'humilité, j'en parlais justement à Nancy sur le marché de Noël à une potière à qui je disais que j'avais abandonné mon apprentissage du tour, découragée. Elle m'a dit que oui, c'était une
grande leçon d'humilité. La terre en général et le tour en particulier.


Je ne sais pas si un jour on se dit bon tant pis je n'arriverai plus à progresser ! Quelque soit la matière. Admettre qu'on a progressé, mais admettre aussi qu'on est arrivé au bout de soi-même.


Ma photo, c'est une partie de la bannière que ma fille m'avait faite.


Merci pour le compliment.



tartie 18/01/2013 08:58


peut etre que charly s'était encore un peu trop penché sur les paradis artificiels avant de la dire

Aude Terrienne 18/01/2013 10:50



Yo ton pote Charly hein?  Je crois que je ne saurai jamais le goût des paradis artificiels, remarque je suis déjà assez déjantée comme ça, même si je camoufle au mieux, pas la peine de
tremper dans les mêmes affres que Baudelaire



Mitou 18/01/2013 08:57


Re coucou


J'ai un problème avec où OB où mon ordi !!! très souvent je dois vider le cache car j'ai un message d'erreur et çà efface toutes mes données enregistrées !!! alors il faut à chaque fois que je
retape tout !!!! c'est long !!! lol


et çà ne le fait qu'avec les articles sur OB je ne sais plus quoi faire !!!!


bon j'ai retapé mais jusqu'à quand !!!!!!


bisous

Aude Terrienne 18/01/2013 10:51



Oh ma pauvre, désolée. Du coup je t'ai mise dans mes liens. En général je visite seulement les blogs qui me laissent un message, c'est pour ça que j'aime qu'on mette son lien.


Bisouilles :0014:



jill bill 18/01/2013 08:44


Bonjour Aude... Ah tu sais je ne me torture pas avec tout cela, sinon mieux vaut ne rien faire... et après le quand dira t'on... !! A l'appréiation de chacun ! Fais-toi plaisir d'abord dans ton
hobby...  PS la perfection n'est pas de ce monde ! Bisous à toa chère potière !

Aude Terrienne 18/01/2013 10:51



Alors l'écran vide ne t'angoisse pas avant de te lancer dans tes écrits divers et variés? Veinarde va!



Mitou 18/01/2013 07:29


coucou Aude


Difficile d'atteindre la perfection !! on est rarement satisfait à 100% des résultats de notre tête il y a toujours cette idée que çà pourrait être mieux !!!! mais on est toujours à la
 recherche du "beau" mais c'est toujours très personnel !!!  le beau pour moi n'est pas forcément ton beau à toi !!!!! 


gros bisous et bonne journée


MITOU

Aude Terrienne 18/01/2013 10:53



Ah oui, c'est vrai, je n'ai pas pensé à cet aspect. Merci! Et en plus tu vois on s'accorde toutes à dire à l'atelier que les trucs qu'on fait (surtout en sculpture) ne rendent pas pareil en photo
et en vrai.



createrres

bonne-annee-2015.png

Merci pour votre commentaire !

Rechercher