Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 06:29

Ru

ru 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gazou a déjà parlé de ce livre, mais je prends le relais car il mérite d'être lu. Kim Thùy parle de sa vie de boat people et de son adaptation à l'occident.


"Les autres, qui avaient coulé pendant la traversée, n'avaient pas de nom. Ils sont morts anonymes. [...] Alors nous nous sentions bénis d'être parmi les deux mille réfugiés de ce camp qui n'en devait accueillir que deux cents." [...]

 Elle raconte comment ils se sont construit une cabane branlante dans ce camp, avec les sacs de riz. Puis:

[...]"Nous dormions tellement collés les uns aux autres que nous n'avions jamais froid[...]Les jours et les nuits de pluie, la toile laissait couler l'eau à travers les trous."




"Malgré toutes ces nuits où nos rêves coulaient sur la pente du plancher, ma mère a continué à ambitionner un avenir pour nous. Elle s'était touvé un complice. Il était jeune et certainement naïf, puisqu'il osait afficher joie et désinvolture au milieu du vide monotone de notre quotidien. Ensemble ma mère et lui ont monté une classe d'anglais. Avec lui, nous avons passé des matins entiers à répéter des mots sans les comprendre. Mais nous étions tous au rendez-vous, parce qu'il réussissait à soulever le ciel pour nous laisser entrevoir un nouvel horizon, loin des trous béants remplis d'excréments accumulés par les deux mille personnes du camp. Sans son visage, nous n'aurions pas pu imaginer un horizon dépourvu d'odeurs nauséabondes, de mouches, de vers. Sans son visage, nous n'aurions pas pu imaginer qu'un jour nous ne mangerions plus de poissons avariés, lancés à même le sol chaque fin d'après-midi à l'heure de la distribution des vivres. Sans son visage, nous aurions certainement perdu le désir de tendre la main pour rattraper nos rêves."

 

Tout ce livre est empreint de poésie, Kim Thùy a une manière si musicale de raconter son épopée qu'on ne peut s'arrêter de lire son livre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Knorra 10/06/2010 13:47



Vu comment tu en parles : cela doit être poignant à lire



Aude Terrienne 10/06/2010 22:45



et en plus il y a des passages très amusants, et c'est super bien écrit.



Ecureuil bleu 04/06/2010 22:38



Tu m'as donné envie de lire ce livre. Quel bel hommage rendu à ce prof d'anglais. Les mots sont touchants. Bonne soirée, Aude



Aude Terrienne 06/06/2010 08:50



Oui, il y a aussi des passages drôles, malgrè la situation...



gene 04/06/2010 18:24



je le note , mais j'ai déjà toute une liste et j'en ai pas encore lu un . j'avais quand j'étais jeune une amie laotienne qui avait connu les camps de réfugiés en thailande et qui m'a raconté son
histoire . bisous



Aude Terrienne 06/06/2010 08:45



Visiblement son histoire t'a marquée. Le courage pour oublier le passé et partir en avant ...



makadame06 04/06/2010 16:39



j'ai pris note,je vais voir si je le trouve 



Aude Terrienne 04/06/2010 16:50



à la Fnac, tu ne regretteras pas, il se lit en un clin d'oeil.



Armide et Pistol 04/06/2010 15:50



Je me suis habituée par la force des choses à regarder toutes les bestioles de Floride sans trop sourciller, mais suis incapable de savoir comment accepter
un gravatar. Pourrais-tu m'indiquer le procédé. Il semble que les options de configuration pemettant les gravatars ne me soient pas proposées. Bizarre


Désolée, ma question est hors sujet, j'en conviens, mais je me permets de répondre (apr une interrogation)à  une question que tu m'a posée lors d'un
passage chez moi.


Bonne journée ensoleillée.



Aude Terrienne 04/06/2010 16:49



Ben c'est parce que je ne vois pas mon gravatar que je ne retrouve jamais mon com dans la foultitude de coms que tu reçois. Je vais t'expliquer dans ton blog. Tu as bien fait de venir m'en parler ici.



véronique41:0010: 04/06/2010 07:58



coucou


bonne journée esoleillée je l'espére


bisous



Aude Terrienne 04/06/2010 09:54



merci



Françoise58 04/06/2010 00:29



ces quelques lignes me rappellent une jeune fille que j'avais rencontré à l'école il y a quelques années et qui avait vécu étant jeune, dans un camp similaire en se sauvant du Cambodge, elle y
avait perdu son petit frère mort de la gangrène et c'était très poignant de voir le courage et la détermination qu'elle avait eu.



Aude Terrienne 04/06/2010 10:16



Pour moins que ça en Europe des gens passent leur vie chez le psy. Et ton amie, j'espère qu'elle a trouvé douceur et oubli, car c'est des blessures lourdes qu'elle a subies. quand on raconte
ensuite on trouve plus souvent des oreilles curieuses que compatissantes.



Andrée 03/06/2010 23:41



Merci d'en parler, il est bon de connaitre cette épopée .Bonne soirée , bisous Aude



Aude Terrienne 04/06/2010 10:17



Oui, et ça continue les camps partout, les déportations pour raisons économiques ou politiques ne font que commencer.



Armide et Pistol 03/06/2010 23:02



Je prends bonne note de cettez lecture. Bonne soirée.



Aude Terrienne 04/06/2010 10:17



Très vite lu, même pour les gens qui n'aimentpas lire.



mymychacha 03/06/2010 21:58



Pourquoi je te parle de ciné ?


Faut que j'ailles au lit... avec un livre



Aude Terrienne 04/06/2010 10:18



Celui ci est vite lu et marque.



mymychacha 03/06/2010 21:57



Ca fait des mois que je ne suis pas allée au ciné...


Mais bon, on ne peut pas tout faire !


Bonne soirée



Aude Terrienne 04/06/2010 10:19



Tu me fais rire. Si tu veux aller au ciné va voir l'arnacoeur



Littorine 03/06/2010 21:19



Mon tas de livre n'arrête pas de monter , je suis sûre qu'il est plus haut que moi !!! tu va me dire c'est pas difficile  Musique prenante. Bisous p'tite terre



Aude Terrienne 04/06/2010 10:20



T'exagère tu passes trop de temps à dormir, une heure  par nuit devrait te suffire et comme ça tu rattraperas ton retard lol



Durgalola 03/06/2010 21:09



tu me donnes envie de lire ce livre.


Après je me dirai encore une fois que j'ai de la chance de vivre ici en paix et sous un toit, bien nourri.


Et je me dirai qu'il faut aider toujour et encore nos prochains


 


bises



Aude Terrienne 04/06/2010 10:21



Il faut surtout comprendre que les gens (nous) ont des forces superbes en eux et que les psy nous font croire qu'on ne peut s'en tirer sans eux. Ce livre est un su blime hymne à la
vie.



mima 03/06/2010 17:12



bonjour Aude,


J'espère que tu as bien travaillé aujourd'hui !


bisous



Aude Terrienne 04/06/2010 10:24



et toi?



gazou 03/06/2010 14:49



J'ai bien aimé  moi aussi les passages que tu relates



Aude Terrienne 04/06/2010 10:25



En fait il y en a tant que j'aime le choix est ardu. Ce livre est tout le temps à côté de mon ordi, le temps que les fenêtres s'ouvrent je relis des passages.



Mamie Claude 03/06/2010 11:53



Je vais m'acheter ce livre, une extraordinaire leçon de vie est bonne à prendre. Drame raconté musicalement, quelle performance ! Merci et bises



Aude Terrienne 04/06/2010 10:26



Le choix des passages est ardu, il me parle tant ce livre!!!



biker06 03/06/2010 07:40



Coucou Aude


Grace à mon article de ce matin , je peux t'offrir ce bouquet de Roses et te souhaiter un bon jeudi.





Bisous


Pat



Aude Terrienne 04/06/2010 10:26







createrres

bonne-annee-2015.png

Merci pour votre commentaire !

Rechercher