Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 13:15

Pourquoi travailler en atelier plutôt que chez soi?

Parce qu'il en faut, du matériel pour une amoureuse de la terre, comme moi!


Ebauchoir, fil à couper le pain de terre, couteau, mirette, estèque, différents outils de dentistes, j'en passe et des meilleures!

Sans parler du four spécial, de la cabine d'émaillage, des tournettes, et autres... Le plus cher, et ce dont on a besoin en plus grande variété et quantité, c'est les émaux en poudre, qu'on mélange à de l'eau. On râle contre les couvercles sécurisés difficiles à ouvrir, on râle contre les émaux qui se déposent au fond quand on ne se sert pas assez souvent de telle ou telle couleur, donc on passe des heures à les mélanger! Notre prof a une solution super: le moulin à soupe électrique, c'est bruyant, chaque fois on a l'impression d'être dans notre cuisine, mais c'est efficace! Autre moment un peu saoulant, c'est quand on se sert de notre cabine d'émaillage, un compresseur qui nous empêche, ô crime suprême de jacasser! Ah oui, faut vous dire qu'on est de sacrées bavardes à l'atelier. .

Repost 0
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 11:17
Après l'exposition, j'ai mis la gargoulette chez moi, mais à ce moment là, j'avais toute une tripotée de chatons qui faisaient les fous et voilà ce qu'elle est devenue:
Repost 0
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 11:12

 

En Afrique, on utilise des fruits séchés, évidés, pour transporter de l'eau, du mil, etc... Ce sont des sortes de coloquintes.

On m'a dit que ça s'appelait une gargoulette. Il existe peut-être d'autresmots?


Pour l'expo de la MJC, j'ai donc fait une gargoulette que j'ai gravée d'animaux africains: lézard, tortue, poisson.

Comment?

J'ai étalé de la terre rouge, j'ai gonflé un ballon et un autre plus petit. Je les ai couverts de cette terre, ai bien soudé les deux ensemble, et n'ai pas émaillé après la première cuisson pour garder l'aspect brut.

 

 


Repost 0
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 08:38
Régulièrement, la MJC dont je fais partie organise des expositions regroupant plusieurs ateliers sur un thème commun. Une année, c'était l'Afrique. J'ai donc fait des masques, des sagaies, des gargoulettes. J'ai vu de belles choses en peinture sur porcelaine, ce qui m'a donné envie d'en faire cette année. Je pense que c'est bien de se rassembler comme ça autour de la même passion des matières, des gestes doux et patients de création.
Comment j'ai fait ce masque? Copié selon un modèle en carte postale, j'ai d'abord étalé la terre, puis ai mis du journal froissé sous ma terre pour faire le volume, puis ai sculpté les yeux, le nez, la bouche, creusé les scarifications traditionnelles. Ensuite cuisson, puis émaillage de la coiffe, puis cuisson. Ensuite la prof a trouvé que ce serait mieux de coller des coquillages. L'expo a eu beaucoup de succès. Mais ce n'est pas une expo pour vendre, juste pour donner envie de créer. Après j'ai mis le masque dans mon jardin, mais la pluie a décollé les coquillages! ;-))
Repost 0
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 14:34

j'aime bien travailler la terre rouge lisse, la chamotée me "parle" moins ;-)

Ici, des objets que j'ai fait l'an passé: deux poissons chinois, émaillés façon bronze, une boite à bagues émaillée vert céladon, et  ma déesse à la coiffe de vautour Egyptienne.

 

.

Repost 0
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 09:41

Je vous montre le vase que j'ai fait aux colombins, pour vous montrer que l'émaillage peut gâcher une pièce qu'on a mis des heures à créer.

Ici, c'est un vase en grès. Je n'aime pas beaucoup travailler aux colombins parce qu'avec cette technique je me cantonne dans des formes trop classiques. Et puis c'est une technique difficile pour la symétrie des courbes, etc. .

Je l'ai façonné comme expliqué sur la page ci contre, puis je l'ai gravé -tiges et feuilles en creux- et ai ajouté des pétales de fleurs de pruniers. Ponçage, cuisson et ensuite émaillage en brun pour les tiges et rose pour les fleurs. Mais le rose est parti des pétales et a glissé à côté, allez savoir pourquoi. Mais en plus il a viré au violet.

Je ne peux plus le recuire, une fois émaillé, le re émaillage marche rarement, ça n'"accroche" pas.

Alors j'ai acheté des peintures toutes faites, et je suis en train de le retoucher. Mais c'est moins bien of course!

Repost 0
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 14:41
 crèchneigdessusQuelqu'un m'a gentiment demandé si je vendais mes objets en poterie.
Je dois dire que certains objets m'ont donné beaucoup de mal à exécuter, je les aime beaucoup, donc je ne suis pas prête à les vendre, et mes enfants hurlent (!) chaque fois que je cherche à céder un de mes objets..
  Cette crèche est faite en terre rouge, émaillage transparent en dehors, pas émaillée en dedans, ça donne un meilleur effet. J'ai un peu de mal à photographier mes objets sans reflets.
Sur cette photo de dos, on voit le travail un peu fastidieux des tuiles, la poterie, c'est une école de patience.
Repost 0
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 15:15
      Bonjour,
      C'est mon deuxième blog. Avant, j'étais sur un hébergeur qui offrait moins de possibilités qu'Over Blog, j'y parlais de choses et d'autres, accessoirement de mes terres.

Ici, je voudrais vous présenter mes créations en terre cuite et mes premières peintures sur porcelaine.
      La première fois que j'ai tâté la terre, c'était au lycée, un minuscule trimestre, dans une longue période noire de ma vie, sans espérances, d'épanouissement qu'intellectuelles ou carriéristes.
Une bouffée d'air pur dans un univers où je mourais ...

      Ce n'est que bien des années plus tard que j'ai réussi à reprendre épisodiquement la terre-céramique, ou modelage, ou poterie. Selon les époques, on appelle ce travail de la terre de différents noms. Non, non, je ne suis pas si vieille que vous croyez!

       Selon les années et les lieux où j'ai traîné mes guêtres, je me suis plus ou moins formée techniquement, mais toujours, toujours quand j'avais l'occasion de toucher la terre, j'étais en communion avec elle. Elle me faisait oublier tous les soucis, tous les doutes sur l'orientation de ma vie, je sortais sereine de ces séances, prête à faire les bons choix.

       Travailler de ses mains donne l'espoir de faire de mieux en mieux, l'espoir d'un jour maîtriser assez les gestes, la matière, la pesanteur, pour créer les objets projetés.
Un jour, il faudra que je fasse un stage de tour, pour l'instant je n'ai pas épuisé les joies du travail à la plaque ni des colombins.


Ne vous dites pas: je suis nul(le), je n'arriverai jamais à rien dans cette technique. La terre à modeler est moins ingrate que la terre à cultiver, croyez-moi, vous allez vous éclater si vous commencez le modelage, terre-céramique, tour, sculpture, raku, etc... Une fois que vous aurez commencé, vous aurez le virus pour la vie, du moins c'est ce que je vous souhaite!

 
Voici le poisson en terre que j'ai fait l'an passé.
Repost 0

createrres

bonne-annee-2015.png

Merci pour votre commentaire !

Rechercher