Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 08:08
Samedi:
Mais oui, vous aimez vous torturer les méninges, vous me l'avez prouvé!
Alors voici une photo pour occuper votre week-end:


Que représente-t-elle?
Et surtout, question subsidiaire: pourquoi est-elle floue?

Dimanche:
Bon alors comme vous êtes trop fortiches et que certains ont trouvé et d'autres trichent en regardant les réponses des 'tits camarades, je passe à la photo suivante:
Non, ce n'est pas parce que j'avais pris des substances illicites comme le vin et autres dopants, non mais je vous jure, le respect se perd, suivez mon regard, hein, Littorine, non ce ne sont pas des fantômes qui sortent de terre, j'ai trop aimé la réponse,ni le Toulbé (euh, késako?) Pat, ni des soldats poussièreux se secouant pour attaquer mon chtit appareil photo Véronique, c'est pas eux la cause du flou!
Ce sont ces piles chinoises qui font des effets zarbis sur mes prises de vue.
Pour une fois, les photos étaient autorisées, mais mon appareil était impressionné par cette armée.


Repost 0
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 01:19
J'ai une vie actuelle et un passé complètement atypiques.
Donc, depuis longtemps, on me pose des questions qui me semblent complètement bizarroïdes. 



Ce blog n'est pas un journal intime, alors je ne vous assommerai pas avec des détails quotidiens, mais en attendant de vous présenter mes nouvelles créations, voici quelques questions/remarques loufoques auxquelles je réponds.. en essayant de comprendre pourquoi on me les adresse.

-Beurk, t'as vu, le pêcheur, il prend le ver de terre avec ses doigts pour l'accrocher à l'hameçon.
- Hey, vous, ça ne vous dérange pas de mettre des huîtres vivantes dans votre gosier. Ne soyez pas plus royalistes que le roi!

- Les paysans, ils sont sales, ils ont les ongles noirs.
- Dites, vous avez vu l'état de vos poumons, vous qui vivez en ville? Au moins les paysans, quand ils veulent, ils se lavent... allez lessiver vos poumons, vous m'en direz des nouvelles! La grisaille des villes envahit tout. Chemises blanches et peaux, cerveau et discernement.

- Le crottin de cheval, ça sent mauvais.
- J'ai nettoyé des écuries, ça sent moins mauvais que les pots d'échappements de vos chères 2cv et autres engins à kérosène! Il paraît que les nourrissons reconnaissent l'odeur de leur mère très tôt, la préférant à l'odeur d'autres mères. Et quand on tombe amoureux, ce n'est pas de quelqu'un qui a une haleine très différente de la nôtre. De là à penser que j'ai plus d'affinités avec les chevaux qu'avec les autos, libre à vous!

- Tu n'es pas bête, pourquoi fais-tu un métier manuel?
- Faire un (j'en ai fait plein) métier manuel demande aussi de l'intelligence. Tous les métiers, à condition qu'on essaye de les faire de son mieux, sont utiles et demandent concentration et intelligence. Les métiers manuels donnent une humilité, une distance vis à vis des "grands problèmes de ce monde" que bien des  responsables politiques devraient acquérir.

- Tu es d'où?
- Je me suis souvent sentie rejetée quand on me posait cette question, moi qui avais été élevée dans un pays étranger et qui une fois revenue dans le pays de mes ancêtre m'y suis sentie étrangère. Récemment j'ai fait la connaissance d'une dame qui m'a dit: "c'est comme d'être entre ciel et terre." Magnifique parole pleine de sagesse et de poésie pour décrire un état déstabilisant.
Maintenant je commence à me sentir de quelque part, mais pas au sens où vous l'entendez. Je vis de plus en plus en osmose avec un type de nature, mais pas forcément avec une sorte d'humains.

- Regarde là-bas, il y a plein de moutons.
- Même pas vrai, c'est des brebis, et toc!

- Tu fais de la poterie? Moi je ne pourrais pas, toucher la terre... (remarque accompagnée d'une grimace de dégoût) ça, c'est pour les gens les plus sincères.
- Avez-vous touché un pain de terre à modeler? Rien à voir avec la terre des sillons, des prés et des ruisseaux. Elle est lisse ou chamotée, mais toujours sensuelle, coopérante, animée, propre, préparée, un taux d'humidité, une souplesse, une texture qui invitent à la communion tactile, essayez, oui, essayez. Et ne venez pas me dire que vous ne savez rien faire de vos dix doigts, c'est la terre qui décide, c'est pas vous, vos mains agiront sans votre cerveau, vous verrez, cette sensation de se dédoubler est ma-gi-queu!

- Tu arrêtes de travailler, tu n'as pas peur que ton mari divorce et te laisse sans un sou?
- Si j'avais cette peur, ferais-je des enfants avec cet homme? Et quand bien même, si ça arrive, au moins j'aurai connu le bonheur irremplaçable d'avoir été mère, et pas seulement génitrice comme tant de femmes préoccupées par leur carrière. Libre à elles de vivre dans l'angoisse du résultat professionnel, moi je vis dans la zénitude de l'amour... enfin l'adolescence c'était pas de la tarte en tant que mère au foyer quand même

- Tu vis seule à la campagne? Le premier village est à 6 kilomètres? Dis-donc, il ne faut pas oublier le pain quand tu fais tes courses.
- Le propre de l'homme est de savoir faire des projets. L'éloignement apprend à être prévoyant. Parfois je me dis que si nous étions tous aussi loin des commerces, on achèterait moins de choses inutiles. Et la planète ne serait pas au bord de la pénurie comme aujourd'hui.

- Tu n'as pas peur toute seule, à la campagne? Déjà moi je m'enferme à double tour dans ma chambre après avoir fermé la porte blindée de mon appartement à clé et les volets aussi.
- Peur? De quoi devrais-je avoir peur? Avez-vous déjà vu un arbre entrer dans une maison et attaquer sauvagement une femme dans son lit? Avez-vous déjà entendu parler d'un mulot qui dévorerait le bras d'un humain? Ou d'un renard qui attaquerait ? Ou d'une araignée qui ligoterait les gens?  Les voleurs, les violeurs, les détraqués de tous genres préfèrent le bitume à la poussière de mes chemins.
Dans ma campagne, on peut faire des kilomètres sans rencontrer personne, donc les gens nuisibles préfèrent les villes, c'est plus "rentable".

- Je ne pourrais pas vivre à la campagne, j'ai trop peur des araignées et des souris...
- Je suis bien capable de vivre en ville, pourtant j'ai peur des manipulateurs et des maniaques que la vie entassés dans des cités dortoirs produit.  Alors oui, au début, j'avais peur des souris, des guêpes et des serpents à la campagne, peur des craquements des murs, du chauffe-eau, des poutres quand la maison change de température, le matin ou le soir, mais j'ai appris à dominer ma peur, en voyant que chaque espèce y avait sa place, en apprenant à avoir confiance en moi. Je risque moins au milieu de mon désert que vous au milieu de vos foules indifférentes dans le meilleur des cas, capables de vous lyncher dans le pire.

Voilà, c'était un aperçu des questions plus ou moins idiotes qu'on me pose, et vous, quelles questions idiotes je vous ai posées?
Sûrement plein vu qu'on est toujours l'"idiot de quelqu'un" lol!






Repost 0
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 17:50
Oui, ce sont des cocons de vers à soie, mais autre question... c'est qui Marie?
Repost 0
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 08:07
Hum, hum, vous avez trop fait la sieste en plein cagnard?
Vous avez abusé du pastaga?
Vous n'avez pas ouvert un livre de tout l'été?
Aïe, aïe, vos neurones sont tous morts d'inanition?
Ou vous les avez grillé au barbe cul?
Mince, ne me dites pas ça

Moi qui voulais vous faire deviner ce qu'il y a sur la photo!
Allez, allez, un chti effort, je suis sûre que vous allez trouver ce que c'est en deux temps trois mouvements.



Comment ça, la photo est trop petite?
Allez, allez, mangez des lentilles et des carottes, c'est bon pour la vue.

Heu, comme d'hab ici, il n'y a rien à gagner, sauf mon estime et c'est déjà pas mal, non?
Repost 0
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 21:36
"L'âge ne vous protège pas des dangers de l'amour. Mais l'amour, dans une certaine mesure, vous protège des dangers de l'âge." Jeanne Moreau.

Repost 0
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 21:45
La plus ancienne, celle dont certains se souviennent encore:
la rentrée scolaire.
La nôtre, inquiets de savoir si on sera accepté hors des murs familiaux, ou la rentrée scolaire de nos enfants, qui nous donne des sueurs froides. Chaque fois qu'un de mes enfants faisait sa première rentrée scolaire, je commençais mille et une choses dans la maison, sans en mener aucune à bout, m'angoissant pour lui. J'étais toujours la première maman à la grille, faisant des efforts inouïs pour cacher mon angoisse quand je voyais la frimousse de mon petit poindre.


La peur des interrogations, des examens que nous avons passé.

La peur des entretiens d'embauche, la peur de ne pas travailler assez vite, et la crainte de ne pas être à la hauteur des exigences.

Vous qui reprenez le boulot ou vous qui soutenez enfants ou compagnes, compagnons qui reprennent le travail, vous qui attendez avec angoisse de savoir si vous serez licenciés économiques, je penserai à vous en ce jour, en cette semaine de rentrée.

Pour vous détendre un peu, une citation de Robert Frost: "Le cerveau est un organe merveilleux qui se met en marche au moment où vous vous réveillez et s'arrête au moment précis où vous arrivez au bureau."


De tout coeur avec vous:
Terrienne.

Repost 0
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 07:22
Bonjour les gens!

Après avoir bien crapahuté, m'être gavée de prunes et de solitude, de grands espaces plus ou moins peuplés et de petits plats délicieux, m'en être mis plein la vue et l'odorat, après avoir parcouru des paysages différents et rencontré des gens étranges, je fais quelques sauts de puce pour revenir à mes pénates hivernales.

Et pour vous faire patienter avant la reprise de mes ateliers terre-céramique et peinture sur porcelaine, avant de vous présenter mes nouvelles créations, je vais mettre quelques devinettes en ligne au jour le jour.

Mais en attendant, je file lire les blogs qui m'ont manqué pendant l'été.
Repost 0
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 21:39
coucou vous les rares lecteurs de l'été, merci d'être passés me lire!
Et merci pour vos coms depuis le début de l'été.

Je quitte un peu mes vertes prairies et mes fruitiers pour vous faire un coucou.

Waou, c'est vraiment bizarroïde, un clavier d'ordinateur, quand on n'en a pas vu un depuis longtemps.

Et toutes ces autos, ces gens entassés partout bou diou, dire que ça me paraît normal en hiver, là je stresse un max de ne plus avoir des kilomètres de solitude autour de moi, au secours, je veux mon Quercy!

Allez, à la revoyure, en septembre ou fin août, on ne sait jamais!

Bon courage à ceux qui en ont besoin!
Repost 0
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 09:38
Bonjour à tous!

Voilà, nous avons passé de bons moments ensemble et nous avons bien communiqué.
J'ai ri, été émue, triste ou gaie selon vos articles sur vos blogs, selon vos humeurs que je partageais etc...
Je suis très contente que vous me soyez resté fidèles, malgré mes peu d'articles cet été.
Pas eu le temps d'en programmer beaucoup avant mon départ.
Mais je compte bien que vous reviendrez tous et peut-être des petits nouveaux en plus pour échanger avec moi sur ma passion pour la poterie ou autres.

Soyez heureux, respirez, prenez  conscience de toutes vos capacités mentales et physiques, essayez de vous montrer sous votre meilleur jour, essayez de vous surpasser, tant que vous êtes dans le force de l'âge.

BONNES VACANCES à ceux qui ne travaillent pas.

Bisous plein!

votre Terrienne en terre lotoise pour l'été!

Bon, je voulais vous mettre une belle image comme vous avez été sages,mais soit l'ordi soit over blog se liguent contre moi, donc impossible de vous contenter.

MERCI POUR TOUS VOS COMMENTAIRES!
J'écris cet article depuis la bibliothèque du village voisin de mon trou perdu et j'ai pu vois le nombre de coms, c'est inoui! depuis que j'ai quitté la ville. Vu les tarifs (2€/h) et vu la paresse du clavier je ne reviendrai pas souvent lire mes mails mais grand merci!!!

Repost 0
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 00:50
linkVous qui me lisez depuis votre bureau, oh c'est mal, vous feriez mieux d'être productifs, vous imaginez, si vous enfants musardaient à l'école au lieu de réciter leurs leçons ou d'écrire leurs dictées?                                                              
ou
Vous qui me lisez entre deux modelages de buste ou deux cuissons de raku.
ou
Vous qui ne savez pas tout à fait qui je suis mais qui venez sur mon blog par hasard.
ou
Vous qui me connaissez mieux, mais qui ne savez pas tout de moi.

Vous tous qui m'avez soutenue depuis le début et qui êtes de plus en plus nombreux, quelle joie de vous connaître!
Littorine, Domino, Françoise58, Agathe, Dany, Mymychacha, Cathdragon, Knorra, Panda, So6, virjaja, Moqueplet, Sabrina, Armelle, Eléphant gris, Val'r, Claude B, Porcelaine, Augusta, Balladine, Biker06,Azalais, Bleue, Francine Chauvet, Sylviam, Nath, Nicole, Véronique, Agrafe, Megaphone, P'tite Fée Nougat qui va bientôt accoucher, Aurore, Méluse, Morsli, Manon, j'en passe et des meilleurs.



J'ai mis mon blog en pause pour l'été, mais j'ai programmé des articles, vous me manquez sachez le! Je compte bien vous retrouver à la rentrée de septembre... ou avant si le manque se fait trop sentir!



Je pense qu'il faut savoir faire des coupures dans sa vie, savoir prendre du recul sur les gens et les choses, savoir vivre à différentes cadences et le rythme de l'été est moins casanier, moins frileux que celui de l'hiver.



Donc ce n'est pas un adieu, mais un au revoir, soyez en sûrs.

Terre d'atelier, terre de jardin:"travaillez, prenez de la peine.."

Pour l'instant, je prends de la peine dans mon jardin
et beaucoup de plaisir dans l'eau!
.
Repost 0

createrres

bonne-annee-2015.png

Merci pour votre commentaire !

Rechercher