Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 13:26

" J'entends et j'oublie"
"Je vois et je me souviens".
"Je fais et je comprends"

Cet idéogramme ne traduit pas la maxime ci-dessus.

J'aime beaucoup cette idée de la compréhension via les gestes. Tout le contraire d'une éducation didactique, telle que nous la connaissons.

En tous cas, moi, quand j'entends, j'oublie facilement.
Quand je vois, je ne me souviens pas toujours.
Quand je fais, j'ai envie de faire encore et je comprends peu à peu.

Je trouve que les hommes politiques, entre autres intellectuels, devraient en plus de leurs études théoriques exercer un métier manuel, ne serait-ce que pendant leurs vacances, pour mieux comprendre les gens pour lesquels ils font tant et tant de lois.
Repost 0
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 17:30

Bonjour et merci à la communauté Arts de la Table de m'accueillir parmi ses membres.

C'est une chouette communauté tournée vers la déco et moi qui suis gourmande, ça ne pouvait que me plaire.

Bien manger, ok, c'est important, mais manger beau, waou, c'est encore mieux!

Voici pour le nouvel an chinois un petit décor de table, posé sur une serviette brodée (motif bambou) vietnamienne. Les vietnamiens sont les meilleurs brodeurs que je connaisse.

J'ai tout fait moi-même: les dessous de plat rouges en terre que j'ai émaillé, avec un idéogramme en doré, la boite à bijoux en colombins (voir fiche sur le côté de mon blog) que j'ai émaillé en vert céladon, les poissons en terre émaillés façon bronze, le vase monté en colombins et décoré de fleurs en relief que j'ai ensuite peint, le pot à fleurs en forme de vague où je mettrai des plantes exotiques pour l'exposition prévue, le bas relief représentant une japonaise, contre le mur, mais je ne l'ai pas encore finie, et deux plats en forme de feuilles bleues/blanches que vous voyez sur mon blog plus bas
. Je n'ai pas fait l'assiette, mais je l'ai peinte au cours de peinture sur porcelaine(là, c'est ma première année).
Repost 0
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 16:58

Je vous souhaite une bonne année !

Voici selon Wikipédia:

Le buffle

Le Buffle (ou Bœuf) est le deuxième animal dans l'ordre d'arrivée qui apparaît dans le zodiaque chinois, lié au calendrier chinois.

Le « Buffle » est décrit comme étant dictatorial, déterminé, et insoumis. On dit du Buffle qu'il s'entend bien avec le « coq » et le « serpent », et très mal avec le « mouton ».

Le Buffle sait très tôt ce que sera sa vie, au sommet.

Le Buffle a un caractère qui varie mais garde toujours une expression claire, il est souvent à la base de travaux qui concernent la fondation des relations sociales.

Le Buffle est convaincu de son bon droit et ne s'embarrasse pas des obstacles qu'il trouve parfois sur son chemin. Le Buffle est intelligent et patient.

Il s'investit pour que sa famille n'ait pas à connaître l'inconfort.

Ce portrait résume non pas les caractéristiques mais les tendances du Buffle en général, il existe des différences énormes entre personnes nées dans une Années du Buffle selon l'Elément/agent de la naissance d'un Buffle.


Repost 0
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 17:01
J'ai eu le plaisir de me faire taguer par Maria, une lorraine pleine de ressources: link.
Merci, Maria, d'avoir parlé de moi dans ton blog, ça m'a apporté des visites

Il faut que je donne sept traits de caractère me définissant et que j'indique les blogs que j'aime bien.

Pour mon caractère, j'ai un peu de mal
1° je suis gourmande!
2° j'aime lire des romans, écrire (trop), écouter de la musique classique, du rock.
3° je déteste faire le ménage
4° je suis incapable de toucher un poisson cru, je rate mes steacks et mes omelettes.
5° j'aime visiter les musées avec un guide
6° euh est-ce que j'ai besoin de vous dire que je ne sais pas vivre sans faire de la poterie?
7° j'aime scier, élaguer, tronçonner, tondre,tailler en topiaires... mais pas bêcher, ni faire les confitures !


Pour les blogs que je vous recommande, c'est plus facile, il y en a tant, de bonne qualité. Je ne vous donne pas ceux où je vais le plus souvent, ils sont dans mes liens. Ni ceux de mes meneurs de communautés, ils sont aussi à droite de mon blog, allez-y aussi.

Voici, parmi tant d'autres, les blogs que j'aime bien, cliquez sur link:

link: une écriture alerte, des chansons originales, un vrai bonheur!
 un beau linkverre ballon pour les dégustations? le blog de Dan qui peint tout ce qui lui tombe sous la main!
http://beacmoi.over-blog.link une manière pétillante de recevoir!
Une jolie écriture lyonnaise: link
Quand une Belge pleine d'humour rêve de la mer: link
Elle n'alimente pas assez souvent son blog à mon goût, mais cette Christiane est "élégante"!link
Quel que soit le temps, ouvrez grand vos mirettes! link belle source d'inspiration.



Repost 0
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 10:10

A l'atelier de terre-céramique, le temps passe à une allure folle.

 Quand je travaille sur la terre brute, ça ne me dérange pas trop. Il suffit de bien enfermer la pièce dans plusieurs couches de sacs plastiques pour retrouver la terre dans le même état d'humidité la semaine suivante. Et je peux continuer à travailler à mon rythme. Puisque je ne vis pas de mes objets

Mais dans cet atelier, quand je peins aux oxydes ou aux émaux les pièces que j'ai crées en terre, j'arrive rarement à finir avant la fin de la séance.
 Malheureusement,  il ne faut pas trop tarder à cuire les émaux ou les oxydes, car dans la même pièce on ponce, on fait de la poussière, ce qui abîme l'émaillage cru.

Je vous ai montré mon pot à la sortie du four après émaillage à l'atelier terre-céramique (première photo ci dessous à gauche). Au départ, je voulais juste un bleu pour le fond et un vert pour le tronc moussu, mais je ne suis pas satisfaite finalement.
Je vous le montre maintenant après l'avoir retouché à la maison avec des peintures toutes prêtes, liquides, de chez Pé...o.

J'ai ajouté quelques marbrures au tronc que j'avais fait trop uniforme, j'ai ajouté des feuilles autour des fleurs. Il me faudrait un brun un peu plus soutenu pour continuer à travailler le tronc.



Repost 0
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 16:22
d'hier, nous n'avions de nouveau pas de chauffage, mais c'était plus supportable, car dehors il faisait moins froid que la semaine dernière.

Ma mésange sortait du four après une première ébauche et j'ai passé un grand temps sur ailes et  les plumes de la queue, faites de gris ardoise et de bleu et de noir. Pas facile. J'ai vraiment pris plaisir à travailler, hier, c'était un jour avec. Le dos vert, c'est la prof qui m'a montré comment le travailler en à plats, et j'ai pu faire le ventre bien rond, bien jaune, gonflé par le froid, tout doux, tout doux. On aurait eu envie de le caresser.

Je suis toujours très admirative car la prof nous trouve des teintes en deux temps, trois mouvements, et mélange les couleurs entre elles, s'il le faut, avec une maestria merveilleuse!

Repost 0
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 09:04
Il y a une technique que je commence cette année, c'est celle des terres mêlées. Vous le savez, il existe des terres de différents grains (porcelaine, chamotée...) et aussi de différentes couleurs (teintées naturellement ou par pigments: rouges, blanches, bleues, vertes, noires).



Toutes les terres ne peuvent pas être mélangées car elles ne se rétractent pas au même rythme ni autant les unes et les autres.
 Donc au sèchage, ça ferait de l'air entre les couches, ou entre les bandes et vous l'avez compris, l'ennemi n°1, le Mesrine, le H5N1, la terreur, le cauchemar des potiers, c'est ... la bulle d'air

Il y a plusieurs manières de mêler les terres.
On peut rechercher des effets de marbrures, des effets d'incrustations, toutes sortes d'effets.


Là, vous voyez la boule que je suis en train de faire avec des signes chinois évidés, mais les marbrures ne me satisfont pas, elles sont trop épaisses, ça fait plus treillis de camouflage qu'autre chose. J'avais trop mal à la tête le jour où j'ai commencé ce truc.
Repost 0
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 16:09
Voici ce que j'ai trouvé sur Chine Informations:

La nouvelle année chinoise du BOEUF de TERRE commencera le 26 janvier 2009
.

Le Nouvel An chinois  (nónglì xīnnián) aussi appelé Fête du printemps ou Fête du Têt au Vietnam est la fête la plus importante pour les communautés chinoises à travers le monde entier.

Le terme nónglì xīnnián signifie littéralement "nouvel an du calendrier agricole" car il se célèbre suivant le calendrier chinois qui est à la fois lunaire et solaire. Cette fête est un moment dont on profite en prenant des vacances, en se réunissant en famille et entre amis.



Repost 0
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 11:28
Depuis quelques jours, imposssible ou très difficile d'envoyer nos articles dans les communautés dont nous faisons partie, c'est vraiment énervant!
Tout ça, sans un mot d'explication ou d'excuses...
Over-blog serait-il victime de son succès?
Wait and see!
Repost 0
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 19:31

où je me dis que j'ai vraiment de la chance d'avoir fondé une famille à peu près équilibrée, d'avoir trouvé un gentil mari et de pratiquer des occupations qui m'empêchent de tourner en rond dans ma tête.

La chance?

Et si elle n'avait rien à voir là dedans, la chance?

Et si c'était seulement mon désir, depuis toute petite, de vivre, comme on rit, à gorge déployée? Et si d'abord inconsciemment, puis de plus en plus volontairement, j'avais focalisé mes efforts sur une vie qui me convienne.

A la naissance, nos parents nous offrent la vie. Mais c'est à nous de choisir si nous voulons la garder ou nous suicider.

Choisir de vivre? Oui, à une seule condition, pour moi, c'est d'être heureuse. C'est un devoir. Comme on a le devoir de voter ou d'être solidaires en cotisant à la sécurité sociale.

Oui, je me suis promis que le jour où je serais trop dépressive, trop malade, trop seule, trop pauvre, trop impuissante devant les ennuis de la vie, de la vieillesse, le jour où je n'aurai plus les moyens d'être heureuse, je me suiciderai. J'espère surtout que j'en aurai les moyens physiques et intellectuels.

J'ai mis longtemps à comprendre que le bonheur m'était indispensable, que c'était la seule façon de me sentir utile sur terre. Parce que quand on est heureux on rend les autres heureux.

Une fois cette décision consciemment prise, vous ne pouvez pas savoir comme je me sentais reboostée pour dévorer joyeusement la vie à pleines dents, comme si je sortais d'une cure de jouvence!

Alors, la chance a un tout petit rôle à jouer, dans ma vie, mais j'ai toujours mis le plus d'atouts de mon côté pour la favoriser, cette chance.
Pas à pas, j'ai tout fait pour vivre en harmonie avec moi-même, pour m'entourer de gens qui comprendraient mes priorités, qui partageraient la plupart de mes valeurs. Ça n'a pas été facile de me trouver, de faire le tri entre ce que l'éducation, la vie, avaient fait de moi et ce qui me convenait le mieux là-dedans. Ça n'a pas été facile de me débarrasser de mes remords quand je me séparais de gens qui prenaient sans rien donner et me faisaient perdre mon temps ou pire me nuisaient, ou voulaient m'assèner leurs vérités comme si c'était la vérité universelle. Je me suis souvent trouvée méchante de me séparer d'eux, me disant qu'en chaque personne il y a une part bonne.

Non. Pas facile de trier. Pas facile de renoncer. Et je continue de lutter. Mais je me sens de mieux en mieux, c'est génial !

Je me suis donné beaucoup de temps avant de me lancer dans chaque décision que j'ai prise. Peut-être parce que je suis du signe de la balance  (je n'y crois pas vraiment à l'astrologie), je pèse toujours le pour et le contre. Que ce soit pour choisir la couleur d'une nouvelle casserole ou pour un mari, je crois que je mets le même temps de réflexion!

Et quand la décision me semble impossible à prendre, je laisse tomber le job ou l'amitié en devenir, ou le voyage, etc...
Je préfère maintenant m'abstenir que de courir dans tous les sens ou amasser! Bien des fois je me suis dit que je manquais des occasions, mais bon... j'en trouve d'autres, il suffit d'être à l'écoute, de ne pas tomber dans un ronron sclérosant...

J'ai un peu de pitié des personnes qui, par peur de la solitude, se jettent dans la gueule du loup sans réfléchir, ou sont béni-oui-oui, fréquentant des gens qui ne leur conviennent pas. J'étais comme ça avant, je sais comme c'est trompeur
Ils sont souvent pris au piège de leur emploi du temps de dingue. Comme des papillons de nuit affolés autour d'une ampoule allumée.

Prendre le temps.
Mon maître mot.
J'ai encore un demi siècle pour l'appliquer
Repost 0

createrres

bonne-annee-2015.png

Merci pour votre commentaire !

Rechercher