Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 17:05

Bonjour!

Vous êtes sinophiles?
Meuh non, j'ai pas dit cinéphiles!
Ni caninophiles!
Ni siphonés!

Je voulais juste savoir si vous lisez le chinois dans le texte ?

J'attends vos traductions pour cet idéogramme que j'ai peint sur une boite en porcelaine, jeudi dernier.


Comme je suis super sympa () je vous donnerai la réponse dès demain!

J'espère que vous allez plancher toute la nuit!


Hep, hep, hep! vous qui êtes chinois ou qui avez des amis, maris, compagnons, épouses, maîtresses, compagnes, ou autres chinois, vous êtes hors jeu hein!!! Non mais! J'en vois qui tricheraient si on les laissait faire... je vous dis ma bonne dame, y a plus d'honnêtes gens sur terre!

Allez, ce matin, jeudi, je vous aide un peu!
C'est Michelle qui s'approche le plus de la réponse!
Je vais mettre dans cette boite des...
Allez, allez, un acc... mais non pas un accordéon... un acce...

On ne triche pas, on ne va pas voir dans le dictionnaire!

Repost 0
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 08:12
Le Temps des Cerises

Quand nous chanterons le temps des cerises,
Et gai rossignol, et merle moqueur
Seront tous en fête !
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au cœur !
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur !


Mais il est bien court, le temps des cerises
Où l'on s'en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d'oreilles...
Cerises d'amour aux robes pareilles,
Tombant sous la feuille en gouttes de sang...
Mais il est bien court, le temps des cerises,
Pendants de corail qu'on cueille en rêvant !


Quand vous en serez au temps des cerises,
Si vous avez peur des chagrins d'amour,
Evitez les belles !
Moi qui ne crains pas les peines cruelles
Je ne vivrai pas sans souffrir un jour...
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi des chagrins d'amour !


J'aimerai toujours le temps des cerises,

C'est de ce temps-là que je garde au cœur
Une plaie ouverte !

Et dame Fortune, en m'étant offerte
Ne saurait jamais calmer ma douleur...

J’aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au cœur !

Jean-Baptiste Clément (1866)

 

 

Mais non, c'est pas un rossignol, ni un mersle moqueur...c'est une mésange noire que j'ai décalquée sur ma prochaine assiette! Je vous montre les étapes avant le premier coup de pinceau.

Repost 0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 10:16

Hier, je suis allée avec une copine à Paris. On a passé une super après-midi.

On avait besoin de nouvelles porcelaines à peindre.

C'est toujours difficile de trouver de la porcelaine blanche qui n'ait pas trop de défauts. C'est souvent du deuxième, voire du troisième choix. A moins de la payer une fortune. Et comme on est débutantes, on ne se sent pas de barbouiller sur des pièces trop chères.

Ma copine a trouvé un plat et une super théière. J'avais envie de prendre la même théière, mais je lui ai dit: "j'attends que mon mari casse la sienne, pour le moment j'ai pas de place pour une autre".
Et devinez ce que me dit mon mari ce matin:
"J'ai cassé la théière."
Véridique! Il pouvait pas la casser hier? Non mais je vous jure, ces hommes, on ne peut jamais compter sur eux!

La boutique où on est allées est dans le XIV arrondissement. Sur trois niveaux. Mais on n'est pas très contentes car ils ont mal emballé la vaisselle.
Voilà ce que j'ai trouvé:

Une assiette et deux boites, total: 9 €uros.



Repost 0
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 16:11

Tadam! Roulement de tambour!

J'ai été prise d'une frénésie de rangement.

Rassurez-vous sur mon état mental, ça n'a duré que deux heures, après je suis revenue à mon caractère naturel: je hais les maisons trop rangées, impersonnelles, où on a l'impression d'être dans un catalogue de vente ou un magazine féminin de déco.
Une maison doit avoir une âme.
Bon, la mienne est parfois un peu... expansive, envahissante, foisonnante!

Bref:
En réorganisant un de mes placards,  j'ai trouvé un ravier que j'avais peint il y a dix ans, sans modèle, avec de la peinture Pébéo.
En photo ça donne un truc pas trop moche, mais en vrai c'est légèrement trop épais.
Voili voilà:


Le bord à l'éponge tamponnée dans du bleu
l'intérieur au pinceau.
Cuisson 150°
























Cette année-là, je m'ennuyais ferme, j'ai même peint l'envers du ravier! En fait, je préfère l'envers à l'endroit



Repost 0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 19:37
Dans la mythologie grecque, Icare est le fils de l'architecte Dédale et d'une esclave crétoise, Naupacté. Il est connu principalement pour être mort après avoir volé trop près du soleil. Source Wikipédia.

Petit rappel, pour notre premier cours, notre prof nous a donné comme théme une mouette à peindre.
Bonne idée, ça rappelle la mer, les vacances, et je peux vous dire en tant que débutante que les plumes, c'est pas si facile à peindre que ça en a l'air.

en l'air

De la mouette, je suis passée à d'autres oiseaux de mer que je vous ai montrés, puis à nos familiers piou-piou des jardins.

Tout ça ne fait pas très asiatique!

Alors voilà que la Terrienne, inspirée par le poème de Prévert, a chipé une plume d'oiseau, l'a transformée Abracadabra ! en plume en acier, mise sur un porte plume, et a fait ça:



J'ai décalqué trait après trait le dessin à l'aide de papier calque et de carbone, puis la prof m'a préparé de la peinture noire diluée avec de l'essence de lavande, puis m'a montré comment tracer lentement.

Je peux vous dire que le geste de la prof  n'a pas grand chose à voir avec le mien! Misère, il m'en reste du chemin à parcourir!

La difficulté du travail à la plume, c'est qu'il faut sans cesse recharger en peinture et qu'il ne faut pas que l'endroit où vous avez quitté, puis repris le trait après recharge se voit.

Au début je pestais contre cette plume à recharger sans cesse, contre les traits tremblés, puis j'ai commencé à comprendre à quel point il fallait aller lentement.

Et ça a été mieux.

Autant vous dire que l'oeil je l'ai refait cinq fois, que le visage de cette pauvre femme est passé par toutes les races de la terre, du menton carré américain aux joues européennes, que sa bouche est passée par toutes les expressions avant de prendre celle là et que son oeil gauche est devenu chassieu, puis fourbe, puis louchant. Je le trouve encore un peu méchant. Pas facile sur de si petits yeux de trouver où exactement placer l'iris.

La marque horizontale que vous voyez sur la photo, c'est un instrument très utile, si vous faites de la peinture sur porcelaine, je vous recommande de l'acheter. C'est un repose bras. Comme ça vous n'effacez pas ce que vous avez fait, quand vous travaillez au dessus de votre dessin.
Repost 0
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 08:01
Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de la fondation de l'Etat Japonais.

Je pensais que je devais le signaler.

 Beaucoup de gens ici aiment les mangas et les voitures japonaises.

 La cuisine japonaise se répand en France comme une traînée de poudre, les expos sur le Japon font toujours recette et à Paris, il y a le Palais de Tokyo qui est dynamique.

Perso, ce sont les kimonos qui m'ont toujours attirée, leurs tissus: textures, motifs. Leur drapé: sensuel et plein de codes. Le obi (ah quel cruciverbiste ne connaît pas ce mot?) noué devant et vous avez à faire à une prostituée, noué derrière c'est une femme ordinaire. La manière dont les peintres japonais savent rendre le toucher des différents tissus (laine, coton, soie) me stupéfie sur les estampes.

La cérémonie du thé est aussi captivante quand on entre dans les détails.
Les bols en terre fabriqués pour la cérémonie du thé n'avaient pas les mêmes décorations ou épaisseurs selon le rang de la personne à laquelle ils étaient destinés. Ils sont cuits selon la technique du raku.
Je n'ai jamais fait de raku, mais c'est encore plus aléatoire que la technique du four électrique moderne pour les résultats.

Mais il y a un aspect du Japon que vous connaissez peut-être et que je vous invite à ... approfondir en visitant ce blog :
link
Repost 0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 18:02
Pour l'expo de ma M.J.C. je vais peindre un plat à cake.

J'ai commencé ces cours en septembre. Je dois donc me contenter de copier des modèles pour apprendre. Faire mes gammes en quelque sorte. Tout le contraire de ce que je fais en atelier de terre-céramique où je crée mes modèles la plupart du temps.

J'ai cherché des paysages, mais pour le moment aucun ne m'a paru à la fois  joli et facile à peindre. Je suis débutante et j'ai conscience de mes limites!
Voici mon modèle: c'est d'actualité: "jeune fille visitant le sanctuaire shintô de nuit sous la tempête".  Le modèle est une estampe en couleurs de 27,5X20,7, peinte par Suzuki Harunobu.

Avec tout le vent qu'on a en ce moment, ça correspond!

 Sur le modèle original, le parapluie est un peu chiffonné par le vent, mais sur mon plat, je ne vais pas reproduire la partie rouge au milieu de la partie grise du parapluie -haut-, ça ferait bizarre, sans l'environnement.

Je ne reproduis pas les arbres ni la barrière, le plat n'est pas assez grand, ça ferait trop chargé.

Ce sera une grande première: je ferai les contours à la plume. Je n'ai jamais travaillé au plumier. On verra ce que ça donne. Mais guidée par la prof ça devrait aller.

Repost 0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 13:15
mésange charbonnière sur assiette
Repost 0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 11:38

Pour faire le portrait d'un oiseau

Peindre d'abord une cage
avec une porte ouverte
peindre ensuite quelque chose de joli
quelque chose de simple
quelque chose de beau
quelque chose d'utile
pour l'oiseau
placer ensuite la toile contre un arbre
dans un jardin
dans un bois
ou dans une forêt
se cacher derrière l'arbre
sans rien dire
sans bouger (...)
Quand l'oiseau arrive
s'il arrive
observer le plus profond silence
attendre que l'oiseau entre dans la cage
et quand il est entré
fermer doucement la porte avec le pinceau
puis
effacer un à un tous les barreaux
en ayant soin de ne toucher aucune des plumes de l'oiseau
Faire ensuite le portrait de l'arbre
en choisissant la plus belle de ses branches
pour l'oiseau
peindre aussi le vert feuillage et la fraîcheur du vent
la poussière du soleil
et le bruit des bêtes de l'herbe dans la chaleur de
l'été
et puis attendre que l'oiseau se décide à chanter
Si l'oiseau ne chante pas
c'est mauvais signe
signe que le tableau est mauvais
mais s'il chante c'est bon signe
signe que vous pouvez signer
alors vous arrachez tout doucement
une des plumes de l'oiseau
et vous écrivez votre nom dans un coin du tableau

©Jacques Prévert

Repost 0
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 16:30
Voici une petite bibliothèque qui était toute moche et que j'ai décidé de rajeunir.
J'ai peint le bois en blanc et bleu et sur les portes j'ai fait des motifs de roses au pochoir.
Repost 0

createrres

bonne-annee-2015.png

Merci pour votre commentaire !

Rechercher