Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 15:41

autofamilleLes citadins sont un genre assez particulier à observer, vous ne trouvez pas?

 

Je laisse la parole à mon copain, il va vous en parler.

" Je suis une vedette quelques semaines avant mon apparition, et pourtant, il me faut des années avant de pouvoir vous rendre visite.

Saison après saison, je monopolise plusieurs personnes, directement ou indirectement. Plusieurs métiers vivent grâce à moi. 

Et puis, un jour, mon impressario juge que je suis prêt.

Alors, mes copains de primaire, ou de collège, ou parfois de lycée (eh oui, nous ne sommes pas tous destinés à la même audience, donc on nous met sur le devant de la scène à des âges différents) ou d'université et moi, on nous inspecte une dernière fois. Certains pleurent de voir qu'ils ne sont pas sélectionnés.

Malheur à ceux qui n'ont pas grandi droit et dont les dents ne sont pas alignées. Malheur à ceux dont la chevelure paraît trop parsemée ou effilochée. Malheur à celui dont la colonne vertébrale d'apparence droite et solide se casse lors du rassemblement. 

On nous fait monter dans de beaux camions ronronnant, on nous mène à notre gare de triage. Pas besoin de préparer nos bagages, on nous a tous briefés, nos familles d'accueil nous fourniront tout le nécessaire. 

Le bruit court que certains seront affublés de manteaux molletonnés hideux, de couleurs plus ou moins criardes, comme du rouge ou de l'orange, du blanc ou du violet, bref nous partons pour le carnaval. 

Des hommes mal payés nous manipulent au petit matin pour nous descendre du camion et nous parquer très serrés. Déjà, certains d'entre nous commencent à tourner de l'oeil et virent au gris. Mais c'est trop tard, ils ne seront pas évacués. Les manipulateurs s'en vont et nous passons quelques heures à lancer des regards apeurés autour de nous. A nous lancer des appels de plus en plus assurés au fur et à mesure que nous voyons qu'ils ne provoquent nulle catastrophe.

"Arthur, t'es là ?"

"Oui, mais j'ai pas vu Bertha. Bertha ! Quelqu'un a vu Bertha ?"

Le répit est de courte durée, dès le lendemain, des hordes de gens se précipitent. Des papas tenant les enfants sur leurs épaules, des mamans dubitatives, des grands pères gringalets et des jeunes cadres dynamiques, tout le monde se met à nous tripoter dans tous les sens, notre pudeur en prend un coup. 

Et c'est la séparation définitive de nos copains de classe, après avoir été mis dans des filets (des fois qu'on ait envie de se sauver, vous comprenez) et coincés dans des coffres de voitures surchauffées. 

Après, on nous débarque et quelques disputes éclatent dans nos oreilles:

"Chaque année c'est pareil, tu en prends un trop grand/petit,

tu vois bien qu'il est dégarni du haut,

je ne trouve pas le carton, où as-tu mis ce foutu carton..."

Nos chaste oreilles en prennent un coup parfois.

Avec un peu de chance, ça se passe très bien et tout le monde rit et prend du plaisir à nous parer, nous entourer, on écoute de jolies histoires et on commence à se sentir chez nous dans cette nouvelle famille d'accueil.

Bon, je ne vous cache pas que souvent on a trop chaud !

Mais après tout, nous pouvons penser que l'été est en avance. 

Voilà à quoi nous ressemblons quand notre famille nous a enfin adoptés:

sapin1.jpg

Mais quelques jours, ou quelques semaines plus tard, on nous maltraite, et on finit à la rue, comme une chose insignifiante et qui ne pourra plus jamais servir.

sapin2.jpg

Certains ont la chance d'avoir été complètement déracinés et finissent leur vie dans un coin de jardin trop petit avec une terre mal adaptée, regrettant nos tendres et vastes forêts des Vosges ou d'ailleurs."

Hé oui, le sapin de Noël est un marronnier, un sujet récurent, dont on ne parle qu'une fois l'an, on sait pourquoi, c'est la nativité d'un Dieu, que les citadins fêtent en tuant un arbre. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Knorra 30/01/2011 21:23



Ha je n'avais pas pensé au sapin.


Je pensais à un père noel de déco de sapin


 


Bravo pour l'histoire



Aude Terrienne 31/01/2011 07:48



chouette, tu as donc eu la surprise jusqu'au bout, youpi !



écureuil bleu 15/01/2011 18:00



Je me suis demandée où tu voulais en venir, à quel objet tu pensais et je n'ai trouvé le sapin que lorsue j'ai aperçu sa photo. Bisous à toi



Aude Terrienne 17/01/2011 09:20



hihi, c'était le but, youpi !!!!!!!!!!



mamalilou 13/01/2011 18:42



tout ça pour finir enguirlandé...!!!


bisous du soir


à paillettes donc!



Aude Terrienne 13/01/2011 19:55



tiens, je n'y avais pas pensé, joli jeu de mots!



Aziyadé 12/01/2011 22:31



Je compatis à la disparition de tous ces pauv'tits amis d'un plaisir éphémère. Je crois savoir qu'ils sont élevés juste pour l'occasion des fêtes de Noël.
Mais quand même ça me fait peine, depuis des années je ressors de sa boîte mon beau sapin fidèle et quand j'ouvre sa boîte, je le sens aussi heureux que moi d'enfin déplier ces tites branches -
ça fait du bien de s'étirer une fois par an. Dimanche il refermera ses bras pour à nouveau se reposer, il a encore bien travaillé cette année
Bonne nuit chère Aude, bisous


Chantal



Aude Terrienne 13/01/2011 19:57



Et toi aussi tu as bien travaillé !



gene 12/01/2011 08:52



ici sapin artificiel , les citadins aiment la nature de salon , moi je préfère la vrai . bon mercredi 



Aude Terrienne 12/01/2011 11:42



Les citadins trouvent la campagne sale, moi j'ai de plus en plus de mal à supporter l'air qu'on respire en ville. Il faudrait repeindre les appartements tous les deux ans tant ils sont gris.



AKELA 12/01/2011 08:51



♫ Mon beau Papin ♪ Roi des Bôrets ♫ Que j'taime ta voilure ♫ couac ♪


Bon d'accord, je ne chanterai plus en mâchant du chewing-gum


 



Aude Terrienne 12/01/2011 11:41



A propos, les oiseaux chantent de plus en plus tôt le matin !


 



Andrée 11/01/2011 21:32



Nous n'avons plus de place pour les replanter , alors j'en ai un artificiel . Ton histoire est triste mais hélas bien vraie ... elle est valable pour toutes ces volailles que l'on fait vivre pour
les achever pour Noël. Belle soirée, bises Aude



Aude Terrienne 12/01/2011 11:40



Même réponse que pour Jill



jill-bill.over-blog.com 11/01/2011 20:15



Bonsoir Aude...  Comme les dindes, les oies que l'on plume par milliers au nom de la table de Noël...  A croire que le mot fête va avec sacrifice...  Jolie pensée pour un être
vivant après tout, j'espère qu'il ne souffre pas....  Amicalement de jill 



Aude Terrienne 12/01/2011 11:39



Merci Jill, c'est un texte que j'avais envie d'écrire de puis longtemps. Cette histoire de sacrifice. Je suis d'accord avec ce que tu dis des dindes etc... Mais il ne faut pas prendre mon
article à la lettre, les sapins ne souffrent pas plus que l'herbe que tu tonds au printemps. Ce qui est frappant, c'est la longue maturation, la croissance de plusieurs années avant de mourir
pour juste quelques boules... ça fout les boules.



:0091: :0010: :0085: 11/01/2011 19:43



pas de sapin par ici.........
et si  vraiment il en fallait c'est un sapin avec des racines !!!


très bonne soirée



Aude Terrienne 12/01/2011 11:37



Merci pour ta visite.


 Mais il ne faut pas prendre mon article à la lettre, les sapins ne souffrent pas plus que l'herbe que tu tonds au printemps.



mymychacha 11/01/2011 19:38



Superbe texte !


A force d'acheter des sapins à racines, qui ne retrouvaient pas les leurs dans le jardin,... nous avons fini par opter pour un articficiel tout blanc, qui comme il ne perd pas ses aiguille, reste
éclairer de ses guirlande le coin du salon. (bon d'accord, il n'y a pas d'odeur de sève).


Bonne soirée



Aude Terrienne 12/01/2011 11:36



Merci !  Mais il ne faut pas prendre mon article à la lettre, les sapins ne souffrent pas plus que l'herbe que tu tonds au printemps. C'est si bon l'odeur de sève !



Martine27 11/01/2011 17:49



Il y a un conte qui reprend un peu ton histoire (Grimm ou Andersen je ne sais plus). Chez moi, il est artificiel !



Aude Terrienne 12/01/2011 11:35



Tiens, je ne savais pas. Mais il ne faut pas prendre mon article à la lettre, les sapins ne souffrent pas plus que l'herbe que tu tonds au printemps.



Françoise 11/01/2011 16:40



....mais comme c'est bien dit, bien vu, et, jusqu'à la fin....le suspense demeure! La fin si inattendue, mais si vraie!!!Malheureusement!


Bonne fin d'après-midi!


Bisous, Aude.



Aude Terrienne 12/01/2011 11:34



En Chine, on ne trouve pas les mêmes produits qu'ici, pourtant ils sont fabriqués en Chine, mais pour l'export. Au marché interne, on trouve de la moins bonne qualité en Chine. 



createrres

bonne-annee-2015.png

Merci pour votre commentaire !

Rechercher