Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 16:23

Mes sources: rue 89:http://www.rue89.com/2009/10/12/le-fabuleux-destin-de-jean-sarkozy-fait-rire-jusquen-chine

"La Chine s'intéresse également à ce parachutage du fils du président. Ce
reportage diffusé sur la chaîne CCTV ironise sur le népotisme à la française et sur le parcours universitaire chaotique de Jean Sarkozy, se demandant « comment un homme aussi jeune qui n'a même pas fini ses études peut diriger un organisme aussi important ».

La télévision d'Etat, qui se réfère plusieurs fois au « petit Sarkozy », rappelle également l'épisode de l'accident de scooter et laisse entendre que le jeune homme a été au-dessus des lois. "

Repost 0
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 23:53

Prière de l'artisan

 

Apprends-moi, Seigneur,

à bien user du temps que tu me donnes pour travailler...

Apprends-moi à unir la hâte et la lenteur,

la sérénité et la ferveur, le zèle et la paix.

Aide-moi au départ de l'ouvrage.

Aide-moi au cœur du labeur...

et surtout comble toi-même les vides de mon œuvre.

Seigneur, dans tout labeur de mes mains,

laisse une grâce de Toi pour parler aux autres

et un défaut de moi pour parler à moi-même.

Garde en moi l'espérance de la perfection,

sans quoi je perdrais cœur.

Garde-moi dans l'impuissance de la perfection

sans quoi je me perdrais d'orgueil...

Seigneur, ne me laisse jamais oublier

que tout travail est vide sauf là où il y a amour...

Seigneur, enseigne-moi à prier avec mes mains,

mes bras et toutes mes forces.

Rappelle-moi que l'ouvrage de mes mains t'appartient

et qu'il m'appartient de te le rendre en le donnant...

Que si je fais pour plaire aux autres,

Comme la fleur de l'herbe je fanerai au soir.

Mais si je fais pour l'amour du bien,

je demeurerai dans le bien,

Et le temps de faire le bien et à ta gloire,

c'est tout de suite.

Amen

 

Prière monastique du XII ème siècle

 

Repost 0
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 10:00
"De toutes les écoles de patience et de lucidité, la création est la plus efficace."
Albert Camus (1913-1960)

Que pensez-vous de cette phrase?

En ce qui me concerne, dans les domaines que je tatouille (terre, céramique, peinture sur porcelaine) je suis d'accord pour la patience, mais la lucidité... ça dépend.


Quand je suis penchée sur ma table de travail depuis trop longtemps, comme pour cette geisha (atelier peinture sur porcelaine), il me manque le recul pour juger si je suis sur la bonne voie ou pas.
Je peux m'acharner sur un détail pour le parfaire alors que l'allure générale n'est pas ce que je cherchais et je m'en aperçois souvent quand c'est trop tard.



Laisser "reposer" le masque, la maison, le vase ou le poisson que je suis en train de monter en terre est toujours bénéfique.

            
Je reviens avec un oeil neuf. Mais ... lucide, non, ça c'est autre chose.

On est souvent mauvais juges pour ses créations, que ce soit la chair de notre chair ou nos tableaux, vases, écrits.

Vous trouvez sur mon blog des objets dont je suis fière parce qu'ils m'ont demandé des efforts techniques (paresse ou manque de confiance en moi et je me réfrenne souvent dans mes idées créatrices de peur de me louper ou que ça casse) et qui n'ont pas de succès, et d'autres que j'ai fait sans peine comme cette coupelle en forme de feuille, ainsi que son négatif.


 


Ici et là, sur les blogs, on trouve des gens comme moi. Qui n'ont pas le même regard sur leurs productions (écrits, broderies, poterie, etc) que les lecteurs.

C'est pour cela que je voudrais vous dire à quel point c'est une prise de risque sentimentale d'exposer à tous les regards nos "bébés".

Et la lucidité des "spectateurs" je n'y crois pas non plus!
Il n'y a qu'à voir le succès de certains artistes que perso je trouve nuls et le snobisme dont le monde de l'art s'entoure souvent. Combien de vendeurs de vent et combien de faux artistes qui montent en épingle les idées qu'ils ont piquées aux autres, combien de clowns grotesques, avides de gloire... par rapport aux vrais génies souvent modestes et silencieux? A ces derniers, nul besoin de projecteurs ou de vernissages grandioses dans des lieux prestigieux.


Les vrais artistes ont le triomphe modeste, mais sincère. Ils sont heureux quand, après de longues recherches, ils trouvent les moyens techniques, le geste juste, les mots précis s'ils sont écrivains, la forme recherchée depuis longtemps et trouvée par tâtonnements empiriques, longs et ... patients, s'ils sont sculpteurs ou autres plasticiens.
Quelle joie alors, quel transports d'avoir frôlé, presque atteint le nirvana!

Parfois on peut trouver lees créateurs imbus d'eux-mêmes, mais c'est parce qu'on ne se rend pas compte de tout le travail, les frustrations, découragements et autres accidents de parcours que leurs oeuvres sous-tendent.

Ils ont bien raison d'être contents d'eux.



Repost 0
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 08:50
Bonjour à tous!

Je voudrais vous rappeler qu'à ma connaissance, Over-blog est le seul hébergeur à ne pas imposer de publicité à ses lecteurs ou blogueurs.
C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles je suis venue ici, en quittant mon ancienne adresse de blog.
                                              .



Merci Over-blog.com!

Par contre il y a un mystère: pourquoi la photo que je mets sur mon "profil" disparaît-elle sans raison?
Repost 0
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 21:51
Je sais, je sais, depuis la rentrée je ne vous montre rien de mes créations, vous vous demandez si je suis vraiment le fil de ce que je vous propose en présentation, sur le côté droit de mon blog!

Allons, allons, la jeune classe, pas d'impatience !
Ne trépignez pas ainsi, ne tournez pas les talons d'un air dédaigneux!
Je suis toujours fana de terre-céramique, de peinture sur porcelaine, voyons!

Comme les copinautes créatrices et les copinauds créateurs vous le diront, la création, que ce soit en bd cliquez  , en cartes , en histoires , en écriture ou en sculpture , en jardinage ou en travail du cuir demande du


temps

Aujourd'hui, comme vous avez été sages, mouais, faut le dire vite, je ne suis pas très exigeante, vous remarquerez, je vous montre les débuts d'une pièce en terre que je suis en train de monter, avec la technique des colombins.
Mais c'est surtout pour remercier la communauté des Créatives de m'accueillir que j'écris ce soir.

Nous avons une nouvelle prof qui nous a donné le choix entre faire ce que nous voulions, selon les techniques que nous connaissions en lui demandant de l'aide quand nous voulions, nous les "anciens", ou suivre les bases qu'elle donnera aux "nouvelles"élèves.

Nous avons tous été ravis de suivre ses cours et donc de reprendre les bases de  chaque technique.

 D'abord, ce qu'aucun prof ne nous avait proposé, nous avons dessiné la forme de ce que nous voulions créer. C'est une très bonne idée, ça suppose une certaine discipline pour se tenir à son projet au lieu de bifurquer vers un autre truc à la première difficulté.
Puis, une fois la forme dessinée, nous avons fait un gabari. J'ai mis un moment à comrpendre ce que ça voulait dire, mais une fois mon gabari découpé dans du carton, youpi, je m'en sers tout le temps.

Voilà ce que ça donne:




A gauche vous voyez mon chiffon jaune humide, qu'on pose en fin de séance sur la pièce avant de l'enfermer dans un plastique pour la semaine. Au milieu, vous voyez ma pièce, montée en colombins. Ce sont des boudins de terre roulés dans la paume, puis sur la blanche de bois, puis posés sur le bord strié et barbotiné. Debout, sur le côté droit de la pièce, mon gabarit. Je dois suivre cette courbe en montant mes colombins. Derrière, vous voyez un bol beige contenant la babotine: terre+eau=colle et un bol bleu: eau pour humidifier nos mains, quand on fait des colombins c'est plus facile. C'est la première fois que je fais comme ça et c'est super. La terre sèche vite pour peu qu'on la travaille, sinon.



Ici, je vous montre en + une esthèque, un truc en métal (debout contre ma pièce) qui sert à lisser les colombin, vous voyez que j'ai mis de la barbotine entre le bord et le colombin du haut et que je ne l'ai pas encore lissé à l'esthèque.

Bon, si vous êtes sages, jeudi prochain je vous montrerai la suite devinez ce que je suis en train de faire.

Les paris sont ouverts!

Ne vous réjouissez pas trop vite, d'ici là, je pondrai d'autres articles sur d'autres sujets, vous savez bien que je suis une incorrigible clavarde!

Repost 0
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 22:56
Chut, ne le dites pas trop fort, ça risquerait de lui faire peur...
Tout doucement, sans faire de bruit,
par un soir d'automne elle nous est revenue.

C'est aujourd'hui que la gentille Miss Majorelle me l'a appris par un discret commentaire.
Alors, après avoir remerciéelink, je suis allée voir
... la Dame.
Oui, celle qui guida mes pas timides sur la blogosphère d'over-blog.
Celle qui fit de ci, de là de la pub pour mon blog au temps où je n'avais qu'un ou deux coms.
La fée des mots et des pinceaux qui lit, même entre les lignes, avec tant d'attention les blogs qu'elle visite.
Celle que je nomme dans ma liste de blogs: "Sensibilité et Convivialité".
J'ai ôté pas mal de blogs de cette liste parce qu'ils étaient abandonnés.
Je n'ai jamais perdu espoir qu'elle revienne! Le sien est resté dans ma liste.
La Dame, vous savez bien, Malb

Mais Chuuuuuut, ne lui faites pas peur!
Repost 0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 15:52

Paroles de Jean-Roger Caussimont


Ne chantez pas la Mort, c'est un sujet morbide
Le mot seul jette un froid, aussitôt qu'il est dit
Les gens du show-business vous prédiront le bide
C'est un sujet tabou pour poète maudit

La Mort
La Mort

Je la chante et, dès lors, miracle des voyelles
Il semble que la Mort est la sœur de l'amour
La Mort qui nous attend et l'amour qu'on appelle
Et si lui ne vient pas, elle viendra toujours
La Mort
La Mort

La mienne n'aura pas, comme dans le Larousse
Un squelette, un linceul ; dans la main, une faux
Mais fille de vingt ans à chevelure rousse
En voile de mariée, elle aura ce qu'il faut
La Mort
La Mort

De grands yeux d'océan, une voix d'ingénue
Un sourire d'enfant sur des lèvres carmin
Douce, elle apaisera sur sa poitrine nue
Mes paupières brûlées, ma gueule en parchemin
La Mort
La Mort

Requiem de Mozart et non Danse Macabre
Pauvre valse musette au musée de Saint-Saëns
La Mort c'est la beauté, c'est l'éclair vif du sabre
C'est le doux penthotal, de l'esprit et des sens
La Mort
La Mort

Et n'allez pas confondre et l'effet et la cause
La Mort est délivrance, elle sait que le Temps
Quotidiennement nous vole quelque chose
La poignée de cheveux et l'ivoire des dents
La Mort
La Mort

Elle est euthanasie, la suprême infirmière
Elle survient à temps, pour arrêter ce jeu
Près du soldat blessé dans la boue des rizières
Chez le vieillard glacé dans la chambre sans feu
La Mort
La Mort

Le Temps c'est le tic-tac monstrueux de la montre
La Mort, c'est l'infini dans son éternité
Mais qu'advient-il de ceux qui vont à sa rencontre ?
Comme on gagne sa vie, nous faut-il mériter
La Mort
La Mort
La Mort ?

Repost 0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 11:41
Bonjour, j'ai reçu deux messages de blogueurs sur ma boite mail (par le contact en bas de mon blog), sans que les expéditeurs ne connaissent mon adresse.
Je m'adresse seulement à eux:
Pouvez-vous me renvoyer ces messages mais en me précisant quels sont vos adresses de blog, s'il vous plait, merci!
Repost 0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 05:46
Tout le monde vous le dira, pour protéger notre planète, il vaut mieux consommer local.

Bon, alors si vous vivez à la campagne, déjà vous êtes moins sollicités pour consommer inutile qu'en ville. En plus, vous connaissez vos voisins et pouvez directement leur acheter votre nourriture.



Mais si vous êtes citadins, c'est plus facile de se faire piéger. Les pays exportateurs ne marquent pas toujours "made in..." sur leurs emballages, depuis que ces idées écolos sont en vogue. Les denrées parcourent ainsi des kilomètres avant d'être vendues, le transport libère des tonnes de CO2 inutiles, sans parler des conditions d'hygiène, des produits toxiques utilisés lors de la fabrication, ou des conditions de travail locales.



Pour mieux choisir, voici donc des codes barre qui vous aideront à savoir où est basée la société qui fabrique votre lait (pas toujours normand), feta (pas toujours grecque!), poulet, dvd, matelas de camping, lampe de poche, préservatif, manteau, livre (même écrit en français), ou autre extracteur de fumée:




00  à  13  : États-Unis et Canada  
30  à  37  : France

380          : Bulgarie

383          : Slovénie

385          : Croatie

387          :Bosnie Herségovine

40  à  44  : Allemagne

460 à 469: Russie

479          : Sri Lanka

49            : Japon
50            : Grande-Bretagne

520          : Grèce

57 ~         : Danemark

611          : Maroc

613          : Algérie

619          : Tunisie

64 ~         : Finlande 
76 ~         : Suisse et Liechtenstein 
628 ~       : Arabie Saoudite

690 à 695: Chine
629 ~       : Émirats Arabes Unis 
740 à 745: Amérique Centrale 
480 à 489: Philippines

 

J'attends avec imatience vos commentaires (toujours constructifs) pour compléter mes informations!Lisez en particulier celui de MarieEve.

 

 

Repost 0
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 10:32

Objectif Terre

by Ridan

Album: L'Ange de mon Démon


Elle pleure, elle pleure,
Elle pleure ma planète !
Elle sent que sa fin est proche
Et ça la rend folle !
Dites-leur, dites-leur,
Dites-leur qu'ils sont fous !
(Pourquoi tu pleures ?)
La Terre en a ras le bol un point c'est tout !

Aujourd'hui j'ai de la chance
Je suis encore là.
J'vais pouvoir voir le ciel encore une fois.
L'air pur ici aussi se fait si rare,
Que même les clébards disent
Qu'il y en a marre !
De respirer cette merde à pleins poumons,
Tout ça pour qu'un petit con
Gagne des millions.
Tu sais que notre vie de chien nous suffit bien,
Pas besoin de choper
Le cancer des êtres humains.
Nous paierons cher sans doute votre insolence,
Vous jouez avec ce monde par négligence.
Les frontières de vos cartes n'y feront rien !
Cette Terre n'est pas à nous
Vous le saurez bien

Elle pleure, elle pleure,
Elle pleure ma planète !
Elle sent que sa fin est proche
Et ça la rend folle !
Dites-leur, dites-leur,
Dites-leur qu'ils sont fous !
La Terre en a ras le bol comme nous

(Tu pleures encore ?)

La nature est à moi, je suis sa mère
Vous déchaînerez mes nerfs je serai guère
Qu'elles volent vos maisons au-delà des mers.
Vous donnerez des noms à mes colères !
(Badaboum !)
Vous êtes la raison de vos prières,
Et vous aurez raison de vos cimetières.
Qu'elles jaillissent les eaux
Sur votre espèce !
Vous n'aurez plus conscience
De votre petitesse
Je ferai de vos villes ce bel enfer,
Plus chaleureux encore que le paradis.
Vous tremblerez de peur dans vos demeures
Car l'homme a fait de l'homme
Cette chose sans vie...
Repost 0

createrres

bonne-annee-2015.png

Merci pour votre commentaire !

Rechercher